Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

L'élevage, oui, l'intensif, non

Il est normal d'élever mais toutes les formes d'élevage ne sont pas comparables.
© François d'Alteroche

Ils ne sont pas contre l’élevage et mangent de la viande. Mais « l’enquête sur les éthiques alimentaires » montre un rejet de l’élevage intensif par plus d’un tiers des Français.

35 % des Français pensent qu'il faut interdire «la filière d'élevage intensif». C’est ce qui ressort d’une étude sur les «éthiques alimentaires des Français» menée  par le cabinet d’étude l’Obsoco. Les résultats de l’enquête ont été présentés par Philippe Moati, co-fondateur du cabinet l’Obsoco en charge de ce travail, à l’occasion d'un colloque organisé le 14 février par des opérateurs des filières bovines (1). L’étude complète, dont les premiers éléments ont été présentés en septembre a été financée par quatre acteurs impliqués dans la consommation agroalimentaire (2). Si plus d’un tiers sont partisans de dire stop à ce type d’élevage, 58 % des personnes interrogées pour cette enquête ont un avis moins tranché et pensent qu’il est possible de réglementer. Quant à l’encourager, seulement 3 % y sont favorables.

Pour consommer, il faut élever

L’enquête a mesuré également la perception des consommateurs vis-à-vis de l’élevage.

. 73% pensent qu'il est normal d'élever, d'abattre et de consommer des animaux,

. 59% pensent que les animaux ne doivent pas être mis au service de l'homme,

. 84% pensent que l'élevage intensif d'animaux est condamnable sur un plan moral,

. 55% pensent que l'animal est l'égal de l'homme et doit pouvoir bénéficier des mêmes droits.

L’élevage industriel doublement mal perçu

D’autres questions portaient sur la santé, l’environnement et le bien-être animal.

. 77% pensent qu'une consommation régulière raisonnable de viande ne nuit pas à la santé

. 81% pensent que l’élevage industriel est mauvais pour l’environnement

. 69% estiment qu'en mangeant de la viande issue de l’élevage industriel, on participe à la souffrance animale.

 

(1) Allice, France Conseil Elevage, FIEA, Races de France.

(2) La Fédération du commerce et de la distribution, Seb, Sodebo et Terrana.

 

Les plus lus

Le Sommet de l’élevage maintenu en 2020, du 7 au 9 octobre
Amélioration en vue sur le front du Covid-19 et bonne nouvelle pour les éleveurs : le Sommet de l’élevage est maintenu en 2020.…
Nuisibles : l'athlète olympique tire sur les corbeaux pour aider les agriculteurs
Les JO 2020 de Tokyo sont reportés à 2021. Le vol pour le Japon n’aura pas lieu cet été. Alors en attendant, c’est dans la Manche…
Une molécule dérivée de la sciure de bois devient intermédiaire chimique pour la production d’antiviraux
De la sciure de bois aux antiviraux, il y a une succession de procédés chimiques. Une molécule d’origine australienne transformée…
[Covid-19] Le confinement a donné envie aux Français d’élever leurs poules pondeuses
Le confinement a donné aux particuliers possédant un jardin d’élever leurs poules et de manger leurs œufs « maison ». Depuis le…
[Covid-19] « Comment bâtir un système alimentaire résilient ? » - Des étudiants de SupAgro Montpellier répondent dans une vidéo
Comment garantir notre capacité à assurer une alimentation adaptée à nos besoins, même quand surviennent des événements imprévus…
[Coronavirus] En situation de pandémie, la question cruciale de l’autonomie protéique en alimentation animale de la France
Dans la situation de crise sanitaire du Covid-19, le sujet de l’autonomie protéique de la France apparaît primordial. L’…
Publicité