Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Le tatouage comestible libère les fruits de leurs emballages

© Bespoke Laser UK

Les étiquettes vont bientôt faire place au natural branding qui consiste à marquer la peau des fruits et légumes au laser. Avec pour objectif de réduire notre production et notre consommation d'emballages. 

Ça se passe en Belgique et c'est la société Delhaize qui s’est lancée le défi d’économiser jusqu’à 13 tonnes de déchets liés au marquage des fruits et légumes commercialisés dans ses enseignes. Pour cela, elle fera appel à la technique du natural branding (ou marquage naturel en français), consistant à "tatouer" les fruits et légumes au laser pour y indiquer les informations relatives aux normes européennes de traçabilité.

Le Natural Branding se démocratise

Le procédé consiste à enlever une fine couche de la peau du fruit ou du légume à l'aide d'un faisceau lumineux. La technique n’altère en rien la saveur, le parfum ou la conservation du produit. Il s'agit donc d'un tatouage comestible. Approuvé par les autorités européennes en 2013, il commence doucement à être testé sur certains produits aux Pays-Bas, au Royaume-Uni ou en Suède. Cette technique, si elle se démocratise, permettrait aux grandes enseignes de diminuer leurs déchets liés aux emballages et à l’étiquetage des fruits et légumes.

Lire l'article sur clubsandwich konbini

Les plus lus

jean baptiste moreau agriculture député LREM agriculture macron
Jean-Baptiste Moreau, député : "Le localisme ne sauvera pas l’agriculture française"
Dans une tribune publiée sur le site du journal L’Opinion, le député accuse la grande distribution de ne pas avoir joué le jeu…
[Coronavirus] Le Space n’aura pas lieu en 2020 – Le salon des productions animales annulé en raison de la crise
C’est un coup dur pour les organisateurs du salon et l’ensemble de la profession agricole : le Space, Salon international des…
Le Sommet de l’élevage maintenu en 2020, du 7 au 9 octobre
Amélioration en vue sur le front du Covid-19 et bonne nouvelle pour les éleveurs : le Sommet de l’élevage est maintenu en 2020.…
Une molécule dérivée de la sciure de bois devient intermédiaire chimique pour la production d’antiviraux
De la sciure de bois aux antiviraux, il y a une succession de procédés chimiques. Une molécule d’origine australienne transformée…
[Covid-19] « Comment bâtir un système alimentaire résilient ? » - Des étudiants de SupAgro Montpellier répondent dans une vidéo
Comment garantir notre capacité à assurer une alimentation adaptée à nos besoins, même quand surviennent des événements imprévus…
[Covid-19] Le confinement a donné envie aux Français d’élever leurs poules pondeuses
Le confinement a donné aux particuliers possédant un jardin d’élever leurs poules et de manger leurs œufs « maison ». Depuis le…
Publicité