Aller au contenu principal

Le Suédois Ikea se pique au jeu de l'agriculture urbaine

Aerofarms est une startup américaine basée dans la banlieue ouest de New York. Autant dire que le milieu urbain leur est très familier. En manque de verdure, ils ont commencé à rêver de petites plantes. Et c’est ainsi que leur jeune pousse a germé et s’est mise à grandir dans le béton. Plus exactement dans une discothèque désaffectée de Newark dans le New Jersey. Leur idée : empiler les cultures pour augmenter la productivité au m2. C’est le concept de ferme à étages, où l’on verticalise l'agriculture. Les végétaux sont produits hors sol et en lumière artificielle et leur croissance est scrutée par une équipe d’horticulteurs, d’informaticiens et d’ingénieurs. Et ça plait ! La petite entreprise n’en finit pas de lever des fonds. Depuis 2014, la startup a recueilli 130 millions d’euros pour remplir ses plateaux de légumes. La société Meraas, basée dans les Emirats arabes, a notamment apporté sa contribution financière pour implanter des aerofarms dans la région de Dubaï.

Dernier mécène en date : Ikea. Avec d’autres partenaires dont le fonds londonien ADM capital, la chaîne d’ameublement a contribué à remplir une nouvelle enveloppe de 40 millions d’euros. Mais pourquoi donc le géant suédois se pique-t-il au jeu de d’agriculture urbaine ? La réponse sera sans doute dans le prochain catalogue. Patience.

Les plus lus

« Au nom de la Terre » : pendant le tournage, le robot de traite a continué à tourner
Le temps du tournage du film « Au nom de la Terre », sorti il y a un an, la ferme de la Touche, à Saint-Pierre-sur Orthe en…
Les agriculteurs méthaniseurs en colère contre la baisse annoncée des tarifs
Le nouveau cadre tarifaire de l’énergie issue de la méthanisation « défavoriserait fortement les sites agricoles de petite et…
Bien-être animal : un groupe Facebook s'attaque au RIP pour les animaux d'Hugo Clément
Franck Reynier est l’initiateur du groupe Facebook « Unis pour la ruralité » qui dit « Non au Rip » sur les animaux. Il a accepté…
« Le RIP pour les animaux s’essouffle » observe Jean-Baptiste Moreau, éleveur et député
Jean-Baptiste Moreau est agriculteur dans la Creuse et député. Il se prononce contre le projet de référendum sur les animaux…
Vital Concept sur le Tour de France : certains coureurs « deviendront sans doute agriculteurs »
Patrice Etienne, à la tête de l’entreprise de fourniture agricole Vital-Concept, a décidé de s’engager il y a trois ans dans le…
RIP pour les animaux : la contre-offensive s’organise
Face au RIP pour les animaux, le monde rural a décidé de réagir. Un groupe a été créé sur Facebook et une pétition contre le…
Publicité