Aller au contenu principal

Bilan 2019 : le salon de l’herbe a accueilli 33 800 visiteurs : un record

Le salon de l’herbe et des fourrages s’adapte aux nouvelles attentes des visiteurs. Les éleveurs cherchent à intensifier leurs prairies. La manifestation demeure cependant construite à partir d’une philosophie : aller de la graine jusqu’à la valorisation dans la ration animale. Les agriculteurs ont répondu présents avec près de 34 000 visiteurs, soit une hausse de 13 % par rapport à 2016.

Choix de mélanges, utilisation des fourrages ou mode de récolte : le salon de l’herbe réunit les acteurs du conseil et les différents types de matériels utiles aux producteurs. Frédéric Bondoux, commissaire général du salon, s’appuie sur le terrain. « Nous sommes sur les conditions réelles d’une exploitation. Le site est géré comme une ferme avec les mêmes problématiques de dates de fauches ou de fertilisation. Nous sommes dehors, dans l’univers de travail des agriculteurs. Nous y sommes beaucoup mieux que dans des halls ».

 

Qualité et intensification des prairies

Sur le salon, les éleveurs semblent avant tout chercher du conseil. Chez les constructeurs, le discours commercial évolue. « Les agriculteurs vont moins parler du boulon de 8 et entrent moins dans le débat technique. En revanche, ils sont très exigeants sur la qualité du fourrage.  Nous sommes jugés sur les résultats. Nous avons donc besoin de ce genre de salon en dynamique », souligne James Charron, responsable commercial Krone France.

Chez RAGT-semences, le conseil ne se limite plus à la génétique. « On évoque les questions de culture de la prairie. On parle d’implantation, de quantité de semences à l’hectare », indique Jean-Michel Bellard, chef des ventes fourragères RAGT-semences. Les agriculteurs parlent davantage de prairies cultivées. « On ressent une volonté d’intensification. Le réchauffement climatique, les sécheresses estivales sont au cœur de leurs préoccupations. Les éleveurs veulent produire plus de fourrages et plus de protéines à l’hectare ».

 

Lire aussi

Face au changement climatique, nous faisons plus de stock à base d'herbe, luzerne et méteil

Face au changement climatique, nous avons augmenté les surfaces fourragères

 

 

"Cette année nous avons accueilli de nouveaux exposants et les thèmes des conférences étaient porteurs, ce qui a sans nul doute contribué au succès de cette édition, qui, je dois l'avouer, a surpassé nos attentes en tant qu’organisateurs ! Il faut dire que nous sommes dans une région où l’herbe représente plus de 80% de la ration. Le seul bémol est l'averse survenue le premier jour vers 16 h qui n’a pas permis aux exposants de valoriser leur espace de démonstration ce jour-là. Le second jour en revanche, nous n'avions jamais vu autant de visiteurs rester si tard sur les stands", se félicite Frédéric Bondoux, Président de Profield Events Group et Commissaire Général.

Les plus lus

Les Touristes
Les touristes, mission agriculteurs : pourquoi le directeur du lycée agricole a validé l'émission d'Arthur sur TF1
Le lycée agricole de Contamine-sur-Arve en Haute-Savoie a accueilli en immersion cinq humoristes et une ancienne miss France pour…
Ecole Hectar
Hectar : l’enseignement agricole public manifeste contre l’école de Xavier Niel
Treize organisations syndicales et associations de l’enseignement agricole public appellent à manifester ce mardi 29 juin dans…
Farming simulator
On en sait plus sur la sortie de Farming Simulator 22
Le jeu de simulation agricole, déjà en précommande, sortira le 22 novembre 2021. Son éditeur Giants Software annonce la…
Première mondiale - Une usine pour le recyclage des ficelles et filets agricoles annoncée pour 2022
L’entreprise normande RecyOuest a annoncé le 9 juillet son projet de construction d’une usine de recyclage des ficelles et filets…
Moissons 2021 : premières impressions mitigées et craintes pour la suite
Certains n’ont pas commencé, d’autres sont en pleine récolte. Les moissons 2021 ont pris du retard en raison des pluies de début…
Hélène Thouy
Parti animaliste : cinq choses à savoir sur Hélène Thouy candidate à la Présidentielle
Hélène Thouy, coprésidente du Parti animaliste, s’est déclarée le jeudi 1er juillet dernier candidate à l’élection…
Publicité