Aller au contenu principal

Portail Réussir: le média dédié à l'agriculture, l'agroalimentaire et l'alimentation.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Elevage ovin
Evénement du 4 au 7 juillet - Le Mondial de tonte de moutons pour la première fois en France

Du 4 au 7 juillet, au Dorat en Haute-Vienne, les tondeuses vont tourner à plein régime pour faire tomber la laine. Le Championnat du monde de tonte de moutons se déroule en France cette année. Un événement attendu et longuement préparé. C'est parti.

C’est un événement mondial qui se passe pour la première fois en France. On en a moins parlé que la Coupe du monde féminine de football et pourtant, c’est un rendez-vous majeur. Du 4 au 7 juillet, se déroule au Dorat, en Haute-Vienne, le Championnat du monde de tonte de moutons. Cinq mille moutons sont prêts à perdre leur toison et les concurrents, tondeuse à la main, prêts à faire tomber la laine. C’est un véritable exploit sportif qui demande un entraînement physique intense.

La compétition est née en 1977 et a lieu tous les deux ans mais il a fallu attendre la 18e édition pour une organisation de la manifestation internationale en France. Enfin, le grand jour. Le stade Joseph Guillemot est en effervescence. Les chronomètres vont se donner à fond pour faire défiler les chiffres sur les écrans. Que la fête commence !

« L’aventure commencée il y a plus de trois ans touche à son but », écrit Stéphane Monnet dans l’Aurore paysanne. Bien sûr, il y a les favoris « comme l’Irlandais Ivan Scott, qui détient le record du monde de tonte à la machine en 9 heures, avec 867 agneaux tondus », précise le journal départemental. Mais « l’équipe de France, qui joue à domicile pour la première fois, espère bien tirer son épingle du jeu ». Et attention, « le chronomètre ne fait pas tout », rappelle encore le journal, « la qualité de la tonte est un critère tout aussi important dans la note finale ».

 

La Nouvelle République s’intéresse aussi à ce grand concours et a rencontré Laurent Chateignier, éleveur dans l’Indre, qui a fait le déplacement avec ses copains pour ne rien louper du spectacle.

 

Reste une question :  Antoine de Caunes sera-t-il dans les gradins ? Il y a un an, il présentait le mondial dans une video « teasing » où il affirmait : « si vous ratez ça, vous aurez tout raté ».

 

Lire aussi dans le Courrier picard Des milliers de moutons prêts à être tondus au mondial de la tonte

 

Les plus lus

Réduire les phénols volatils grâce aux écorces de levures
Vigne
Traiter les vins avec des écorces de levure peut contribuer à limiter les mauvais goûts liés aux contaminations par Brettanomyces…
AMBS La Littorale - La fin des sangles sur les plateaux
Machinisme
Le kit Protector permet d’arrimer les charges sur le plateau sans cordage.
Soufflet Vigne monte en puissance sur le conseil
Vigne
L’ouverture d’un nouveau magasin à Vinzelles, dans le Mâconnais, sonne le coup d’envoi de la mise en place de la nouvelle…
Thierry Julien, président de France Vin Bio : "Il ne faut pas accepter de brader nos vins"
Vigne
A la tête de France Vin Bio, l’association nationale interprofessionnelle des vins bio, Thierry Julien considère que la…
Berthoud investit dans la pulvérisation ultralocalisée en signant un partenariat avec Carbon Bee Agtech
Machinisme
Berthoud, spécialiste de la pulvérisation agricole, a signé un partenariat avec la start-up Carbon Bee Agtech, afin de développer…
La conversion à la viticulture biologique doit s'anticiper sur tous les plans
Vigne
La conversion au bio est plus ou moins facile et coûteuse en fonction des exploitations. Le passage à l’agriculture biologique…
Publicité