Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

Le grillon déshydraté, très tendance à l'apéro

L'insecte va-t-il faire partie de notre alimentation de demain ? La jeune startup ïhou y croit. Interview d'une des deux cofondatrices sur TV Finances.

Etes-vous prêt à croquer des insectes ? Si l’expérience vous tente, rendez-vous à Survival Expo, où deux entreprises proposeront aux visiteurs de grignoter des petites bêtes. La deuxième édition du ce Salon du survivalisme se tiendra du 22 au 24 mars 2019 à Paris-Porte de la Villette.

Les insectes grillés font partie de la panoplie indispensable pour la survie et la vie en autonomie. Mais pas que. Le marché se développe.

En France, la jeune entreprise ïhou installée en Moselle vise le million d’euros sur ce créneau fin 2019. Déborah Findeis Schäfer, une des deux fondatrices de la startup, explique que l’insecte est plébiscité par la FAO, l’organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, comme source alternative de protéine. La manager nourrit donc l’ambition de « changer quelque chose » dans l’alimentation. Chez ïhou, l’outil de production évolutif couvre l’ensemble des activités : élevage, reproduction, abattage et transformation. Produits snacking pour l’apéro ou produits de grande consommation, la gamme s ‘étoffe et l’entreprise vend également aux transformateurs. Le grillon déshydraté plaît aux boulangers, pastiers et autres industriels de l’agroalimentaire. « On est en train de démocratiser une matière première qui va se retrouver dans des produits du quotidien », assure Déborah Findeis Schäfer. Pain, viennoiseries, pâtes et plats préparés à la farine d’insecte pourraient prochainement faire leur apparition dans les rayons. Cyril Lignac va-t-il trouver cela « gourmand croquant » ?