Aller au contenu principal

Le député André Chassaigne veut revaloriser les plus petites retraites agricoles

Une semaine après l’annonce par Jean Castex de la revalorisation de 100 euros des retraites des chefs d’exploitation agricole dès décembre prochain, le député André Chassaigne propose de revaloriser les plus petites pensions agricoles avec une proposition de loi.

Retraite des agricultrices
© JC Gutner

Une semaine après l’annonce de la revalorisation anticipée des pensions de retraites des chefs d’exploitation agricole, le député communiste André Chassaigne a déposé le 29 avril une proposition de loi visant à assurer la revalorisation des pensions des retraites agricoles les plus faibles : à savoir celles des femmes, conjoints collaborateurs et aides familiaux. Ce texte est à l’ordre du jour de l’Assemblée nationale, le 17 juin prochain, lors la journée d’initiative parlementaire pour les groupes minoritaires et d'opposition.

Lire aussi : Retraites : 100 euros de plus par mois pour 227 000 anciens agriculteurs dès décembre

A l’origine de la loi n°2020-839 visant à assurer la revalorisation des pensions de retraites des agriculteurs pour une carrière complète de chef d’exploitation à 85% du Smic, André Chassaigne avait reçu le 23 avril dans sa circonscription du Puy-de-Dôme le Premier ministre. Ce dernier avait alors annoncé qu’elle sera applicable au 1er novembre 2021.

« Nous ne pouvons que nous réjouir que cette mesure de justice sociale pour laquelle nous nous sommes tant battus voit enfin le jour. Cependant, l’injustice faite aux retraités agricoles ne sera pas réglée tant que la situation des femmes, des conjoints collaborateurs et des aides familiaux, aux pensions les plus faibles, le plus souvent moins de 600 € mensuels, ne sera pas prise en compte », déclare le député communiste dans un communiqué.

Trois leviers pour revaloriser les plus faibles pensions

Le député communiste propose trois leviers principaux pour revaloriser les plus faibles pensions : réviser les conditions d’attribution de la pension majorée de référence, élargir l’accès du complément différentiel de points de retraite complémentaire obligatoire aux conjoints collaborateurs et aides familiaux et limiter le statut de conjoint collaborateurs à 5 années à compter du 1er janvier 2022. Afin de financer cette réforme, André Chassaigne propose la création d’une taxe additionnelle de 0,1% à la taxe sur les transactions financières.

Lire aussi : Une proposition de loi pour revaloriser les retraites des collaboratrices d’exploitation agricole

Cette initiative s’ajoute à celle de la députée LREM de Dordogne Jacqueline Dubois qui a déposé une proposition de loi en faveur de la revalorisation des carrières des femmes dans l’agriculture.

Lire la proposition de loi d’André Chassaigne :

Les plus lus

Jean-Marie Séronie, agroéconomiste indépendant et membre de l’Académie de l’agriculture.
Cash Investigation : « une émission truffée d’erreurs qui n’explique pas à quoi sert la Pac »
Avant la diffusion de Cash Investigation sur la Pac, présentée par Elise Lucet, l’agroéconomiste indépendant Jean-Marie Séronie…
Elise Lucet Cash Investigation Pac
Cash Investigation : comment Elise Lucet discrédite les aides de la Pac
« Agriculture : où sont passés les milliards de l’Europe ? ». Tel est le titre du prochain numéro de l’émission Cash…
alimentation animale
Plan de résilience agricole : l’aide aux éleveurs pour l'alimentation animale, mode d’emploi
Le guichet pour l’aide aux éleveurs confrontés à une hausse des coûts de l’alimentation animale suite à la guerre en Ukraine est…
Serge Zaka agroclimatoloque météo
Canicule 2022 : pourquoi le scénario de l'été 1976 se rapproche, selon Serge Zaka
La France connait cette semaine un exceptionnel épisode de canicule précoce après un début de printemps très chaud et sec. Un…
solagro
Pesticides : une carte de France des IFT publiée par Solagro
Quels pesticides ont été utilisés sur les surfaces agricoles dans votre commune ? Solagro et Ecotone proposent de le découvrir…
aide
Chèque alimentaire : un virement pour les plus précaires avant la rentrée
Elisabeth Borne, la Première ministre, a confirmé le versement d’une aide à la rentrée pour les personnes les plus modestes,…
Publicité