Aller au contenu principal

Le Crédit agricole lance un fonds d’investissement d’1 milliard d’euros pour les filières agricoles

Dans le cadre de la présentation, le 1er décembre, de son «projet sociétal», dont les « transitions agricoles et agroalimentaires » constituent l'une des trois parties, le groupe Crédit agricole a annoncé le lancement d'un «fonds de private equity et de dette paneuropéen » qui sera doté d'un milliard d'euros.

Le fonds d’investissement du Crédit agricole va financer des entreprises de la production, de la distribution et de la transformation.
© Jean-Charles Gutner

Le groupe Crédit agricole a présenté, le 1er décembre, son « projet sociétal ». L’objectif de « réussir les transitions agricoles et agroalimentaires » est le troisième volet de ce plan et constitue trois des dix engagements du programme.  

  • Le groupe bancaire veut « accompagner l’évolution des techniques vers un système agro-alimentaire compétitif et durable ». Pour y parvenir, il a annoncé le lancement « dès 2022 » d'un « fonds de private equity et de dette » doté d'un milliard d'euros, à l'échelle européenne. La banque financera des sociétés intervenant « de la fourche à la fourchette », c'est-à-dire de la « semence ou des engrais » jusqu'à la transformation et la distribution, ont précisé ses dirigeants en conférence de presse. Le fonds devrait viser plusieurs stades de développement d’entreprise, et pourrait éventuellement mobiliser des partenaires financiers extérieurs. En 2019, le Crédit agricole avait déjà lancé un fonds d'investissement appelé Transitions, doté de 200 millions d'euros, qui visait plus largement « l'agriculture, l'agroalimentaire et l'énergie ».
     
  • Le Crédit agricole veut également « permettre à l’agriculture française de contribuer pleinement à la lutte contre le changement climatique ». Pour cela, il s’engage à « explorer l’utilité d’une plateforme d’échange de crédits carbone de la ferme France ».
     
  • Enfin, le groupe bancaire veut « contribuer à renforcer la souveraineté alimentaire » de la France et s’engage pour cela à « faciliter l’installation de nouvelles générations d’agriculteurs ».

Les plus lus

Ce qui va changer pour les agriculteurs à partir du 1er janvier 2022
Alors que la fin de l’année 2021 approche à grands pas, tour d’horizon des nouvelles dispositions sociales et nouveaux règlements…
Des néoruraux perdent face à un éleveur bio dans les Yvelines
L’éditrice Odile Jacob et d’autres habitant d’Adainville défendus par Corinne Lepage viennent de voir leur recours contre l’…
salon de l'agriculture
Le salon de l’agriculture 2022 se tiendra, les premières contraintes se dessinent
Gouvernement, organisateurs et agriculteurs ont affiché cette semaine leur forte volonté de voir se tenir le salon de l’…
feuille de cannabis
CBD : que dit l’arrêté du 30 décembre sur la récolte de fleur et de feuille de chanvre
Le gouvernement vient d’autoriser la culture des fleurs et des feuilles de chanvre en France mais avec de nombreuses conditions…
Salon de l'agriculture
« Il faut essayer de tenir le salon de l’agriculture 2022 coûte que coûte »
Réuni hier en conseil d’administration, le Ceneca reste sur sa position de maintenir le salon de l’agriculture 2022 aux dates…
Andréa Catherine : « Je veux montrer qu’une agricultrice sait faire autant qu’un homme »
A 23 ans, Andréa Catherine ne doute plus : elle sera agricultrice. Actuellement salariée dans une exploitation, elle a prévu de…
Publicité