Aller au contenu principal

Le Conseil scientifique Covid-19 compte désormais un vétérinaire dans ses rangs

Le Docteur vétérinaire Thierry Lefrançois vient de rejoindre le Conseil scientifique Covid-19, en charge de conseiller le gouvernement dans la lutte contre le coronavirus. Depuis plusieurs mois, l’académie vétérinaire de France (AVF) soulignait l’importance d’associer davantage l’expertise vétérinaire à la gestion de la crise, conformément au concept « One Health ».

© Jernej Furman / flickr

Le gouvernement et le Professeur Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique Covid-19, ont décidé d’intégrer un vétérinaire au sein de ce conseil qui a en charge de conseiller le gouvernement dans la lutte contre le coronavirus.

C’est le Docteur vétérinaire Thierry Lefrançois, expert du Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (Cirad) et inspecteur de santé publique vétérinaire (ISPV) qui a été choisi pour occuper cette fonction.

L’académie vétérinaire de France (AVF) salue cette décision qu’elle avait appelée de ses vœux dès mars 2020 en communiquant sur « l’intérêt et l’importance d’associer davantage l’expertise vétérinaire, y compris celle des laboratoires vétérinaires d’analyses, à la gestion de la crise Covid-19 ».

Dans un communiqué publié le 17 février, l’AVF remercie Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, « d’avoir considéré l’expertise vétérinaire et soutenu activement auprès des autorités sanitaires la demande d’intégration d’un vétérinaire au Conseil scientifique Covid-19 ».

Connaissance de la dynamique de diffusion des maladies infectieuses

Selon l’académie, cette décision est « justifiée par la connaissance pratique qu'ont les vétérinaires de l’épidémiologie prédictive et populationnelle, des dynamiques de diffusion des maladies infectieuses et de transmission inter-espèces, ainsi que des méthodes de lutte comme la vaccination ». Les vétérinaires mettent également en avant leurs « compétences en matière de sécurité de la chaîne alimentaire ». En effet, souligne l’AVF, « ils ont une grande expérience de la gestion de crises sanitaires au niveau national et international, y compris lorsqu'il s'agit de maladies émergentes zoonotiques ». Et d’ajouter : « La Covid-19 est d'origine animale et les vétérinaires connaissent bien les coronavirus, qui affectent de nombreuses espèces ».

Enfin, en matière de vaccination, leurs compétences sont « reconnues ». L’AVF rappelle d’ailleurs à ce sujet que le mot « vaccin » vient de « vaccine », maladie infectieuse des bovins plus communément appelée « variole de la vache ».

Une « task force » spécifique

Dans d’autres pays européens et extra-européens, les vétérinaires ont été associés « dès l’origine » à la gestion de la crise, fait encore remarquer l’AVF qui estime que « la pandémie actuelle a mis en exergue la nécessité d'adopter une approche globale ». C’est le concept « One Health » (« Une seule santé ») qui associe santé humaine, santé animale et santé des écosystèmes.

La cellule Covid-19 de l’AVF et d’autres experts vont se mobiliser au sein d'une « task force » spécifique pour apporter un appui interdisciplinaire au vétérinaire nommé au Conseil scientifique.

Lire aussi « [Covid-19] Pourquoi les vétérinaires veulent rejoindre les conseils scientifiques ? »

 

 

Les plus lus

Hugo Clément le 16 novembre sur France Inter.
Antibiotiques : comment Dr Toudou et des éleveurs répondent à Hugo Clément sur Twitter
A la suite de l’émission Sur le Front d’Hugo Clément sur l’usage des antibiotiques dans un élevage de lapin, plusieurs voix se…
biodiversité HVE
Certification HVE : tout savoir sur le nouveau cahier des charges
La refonte de la certification Haute valeur environnementale est officielle avec la publication de deux textes au journal…
niveau des nappes phréatiques au 1er novembre 2022
Niveaux des nappes phréatiques toujours bas : le BRGM appelle à limiter les prélèvements en eau
Les pluies du début d’automne n’ont pas compensé les déficits accumulés depuis le début de l’année : les nappes phréatiques…
Alexis Duval, président d'Intact.
Agriculture régénératrice : Alexis Duval lance Intact, start-up valorisant l’amidon de légumineuses
Soutenu par Axéréal, l’ex-président du directoire de Tereos, se lance dans la fabrication bas carbone d’ingrédients à base de…
Eleveur laitier proche de la retraite
La retraite des agriculteurs basée sur les 25 meilleures années à partir de 2026
L’Assemblée nationale a voté ce 1er décembre à l’unanimité un texte permettant de calculer la retraite de base des…
Ligne électrique au-dessus d'un champ
Risques de coupures d’électricité : comment les agriculteurs doivent s’y préparer
Le gouvernement demande aux préfets par une circulaire d’anticiper les risques de délestages électriques attendus pour janvier…
Publicité