Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Le champagne, symbole de la France qui réussit

Le saviez-vous ? La pression dans une bouteille de champagne est 2 à 3 fois plus élevé que dans un pneu de voiture
© PIXABAY

Grande star des vins mousseux, le champagne est le plus célèbre et prestigieux vin effervescent du monde ! Rien que ça.

 

Champagne, crémant, mousseux, quelle différence ?

 

Les vins mousseux regroupent l’ensemble des vins pétillants ou effervescents. C'est la catégorie générique. Le terme de mousseux véhicule souvent à tort une image négative, de vin médiocre bon marché... Les producteurs préfèreront parler de pétillant ou fines bulles. Ce qui définit un vin mousseux, c’est qu'il contient une surpression de gaz carbonique générée lors de la fermentation. Le gaz est maintenu dissous dans le vin grâce à une fermeture hermétique de la bouteille et ne se dégagera qu’à son débouchage.

 

Le champagne lui, c'est la grande star des vins mousseux. Sa catégorie exacte, selon la législation européenne est la suivante : Vin Mousseux de Qualité Produit dans une Région Déterminée (VMQPRD). Oui, en France on aime les sigles. Comme son nom l’indique, il est produit dans la région champenoise et élaboré selon la méthode traditionnelle. 

 

La Champagne négocia habilement de céder le nom de Crémant

 

Qu'en est-il du crémant ? Comme le champagne, le crémant suivi du nom d’une région de production est un VMQPRD élaboré selon la méthode traditionnelle. Pendant longtemps, les vins mousseux utilisèrent la mention « méthode champenoise » qui pouvait induire en erreur le consommateur. La Champagne souhaitant préserver son image et sa particularité négocia habilement de céder le nom de crémant, qu’elle réservait aux champagnes demi-pression, afin de se garder l’exclusivité de la mention « méthode champenoise ». Bien que les champagnes et les crémants soient élaborés selon la même méthode, il existe des différences significatives entre ces deux types de vin. Les différences existent dès le processus d’élaboration avec notamment le rendement de pressurage ou le type de cépage mais également en termes de prix. Ce dernier à qualité égale reste beaucoup plus accessible pour le consommateur.

 

 

Champagne-carte
Les régions viticoles de la Champagne © DalGobboM

 

 

Les Anglo-Saxons amoureux des petites bulles françaises

 

Le Royaume-Uni est le grand « Vin-queur » des importations ! Premier marché du vin de Champagne, il représente 42,6% de ses expéditions en volume. De manière plus significative, cela représente plus de 34 153 662 de bouteilles de 75cl expédiées. La consommation réside essentiellement dans du Brut Millésimé.

D’après les chiffres du CICV, les Etats-Unis sont le deuxième pays importateur de Champagne. Le  volume, exprimé en bouteilles de 75cl expédiées s’élève à 20 508 784 bouteilles.

 

Derrière ces géants on retrouve :

l’Allemagne avec 11 907 887 bouteilles,
le Japon avec 11 799 246 bouteilles,
la Belgique avec 9 201 659 bouteilles,
l’Australie avec 8 110 106 bouteilles.

 

Avec ces chiffres qui ne font qu'augmenter chaque année, le champagne risque visiblement de ne jamais connaitre la crise.

 

A lire sur L'Union.

 

 

Les plus lus

[Coronavirus] Le Space n’aura pas lieu en 2020 – Le salon des productions animales annulé en raison de la crise
C’est un coup dur pour les organisateurs du salon et l’ensemble de la profession agricole : le Space, Salon international des…
Le Sommet de l’élevage maintenu en 2020, du 7 au 9 octobre
Amélioration en vue sur le front du Covid-19 et bonne nouvelle pour les éleveurs : le Sommet de l’élevage est maintenu en 2020.…
Une molécule dérivée de la sciure de bois devient intermédiaire chimique pour la production d’antiviraux
De la sciure de bois aux antiviraux, il y a une succession de procédés chimiques. Une molécule d’origine australienne transformée…
[Covid-19] Le confinement a donné envie aux Français d’élever leurs poules pondeuses
Le confinement a donné aux particuliers possédant un jardin d’élever leurs poules et de manger leurs œufs « maison ». Depuis le…
[Covid-19] « Comment bâtir un système alimentaire résilient ? » - Des étudiants de SupAgro Montpellier répondent dans une vidéo
Comment garantir notre capacité à assurer une alimentation adaptée à nos besoins, même quand surviennent des événements imprévus…
Apiculture – Un printemps 2020 favorable à l’activité des abeilles et à la production de miel
Le mois d’avril est prometteur pour la récolte de miel 2020. Les abeilles auraient-elle profité du confinement ? Si les insectes…
Publicité