Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Le Centre Bretagne n’a pas attendu la crise du Covid-19 pour accueillir des réfugiés sur les exploitations agricoles

La communauté de communes de Kreiz Breizh (CCKB) en Bretagne expérimente depuis fin 2019 le recrutement de réfugiés dans les exploitations agricoles. Une idée reprise pour l'embauche de saisonniers agricoles pendant la crise du Covid-19.

Le Territoire de Kreiz Breizh en Centre Bretagne a décidé de faire appel aux réfugiés pour recruter de la main d’œuvre dans les exploitations agricoles.
© Cathy Breizh / flickr

C’était un des premiers appels, lancé le 30 mars en Seine-et-Marne. « Face aux difficultés de recrutement rencontrées », le préfet du département invitait les réfugiés à proposer leurs services pour renforcer les équipes de main d’œuvre saisonnière. La demande de mobilisation avait fait polémique, certaines associations d’aides aux réfugiés la jugeant même « indigne » et cynique », comme le rapporte la revue Les Inrockuptibles.

 Six réfugiés sur six exploitations agricoles en Centre Bretagne

L’idée n’était pourtant pas nouvelle. En Bretagne, une expérience de ce type a été mise en place fin 2019, avant la pénurie de saisonniers consécutive au confinement. La communauté de communes de Kreiz Breizh (CCKB) a initié un projet d’accueil visant à « accompagner six réfugiés et six exploitations agricoles », précise le journal Terra, « avec une aide à l’embauche sur les six premiers mois ». Le projet d’utilité collective vise à dynamiser le territoire et est doté d’une enveloppe budgétaire de 50 000 €.

En Centre Bretagne, les élevages peinent à recruter. « Le problème de l'attractivité du métier, ajouté à la situation géographique des exploitations, est un vrai casse-tête pour les exploitants », ajoute encore le journal breton. Plus de 6 mois sont en général nécessaires pour l’embauche d’un salarié.

Sur ce territoire situé autour de Rostrenen, la volonté d’accueillir « avec une intégration à long terlme » est donc réelle. « Nous avons travaillé sur l'accueil des familles : le logement, l'école, le travail de l'homme et de la femme...", explique Jennifer Nunes, de l'Anefa 22, dans Terra.

Lire l’intégralité de l’article « L’embauche de réfugiés : une expérience en cours en Centre Bretagne »

En Aquitaine pendant la crise, Ovale Citoyen favorise l'embauche de réfugiés en agriculture

Autre initiative : celle d’Ovale citoyen, en région Aquitaine. Répondant à l'appel du Gouvernement lancé le 24 mars, l’association engagée pour l’insertion des plus démunis a décidé de pallier la pénurie de main d’œuvre dans le secteur agricole en favorisant l’embauche de réfugiés. Une main d’œuvre « prête à travailler et extrêmement volontaire », assure Jean-François Puech, fondateur de l’association, sur le site de France 3. L’opération s’intitule « Un drop dans les champs », clin d’œil à la fibre du rugby qui anime les porteurs du projet.

 

Les plus lus

[Coronavirus] Le Space n’aura pas lieu en 2020 – Le salon des productions animales annulé en raison de la crise
C’est un coup dur pour les organisateurs du salon et l’ensemble de la profession agricole : le Space, Salon international des…
Le Sommet de l’élevage maintenu en 2020, du 7 au 9 octobre
Amélioration en vue sur le front du Covid-19 et bonne nouvelle pour les éleveurs : le Sommet de l’élevage est maintenu en 2020.…
Une molécule dérivée de la sciure de bois devient intermédiaire chimique pour la production d’antiviraux
De la sciure de bois aux antiviraux, il y a une succession de procédés chimiques. Une molécule d’origine australienne transformée…
[Covid-19] Le confinement a donné envie aux Français d’élever leurs poules pondeuses
Le confinement a donné aux particuliers possédant un jardin d’élever leurs poules et de manger leurs œufs « maison ». Depuis le…
[Covid-19] « Comment bâtir un système alimentaire résilient ? » - Des étudiants de SupAgro Montpellier répondent dans une vidéo
Comment garantir notre capacité à assurer une alimentation adaptée à nos besoins, même quand surviennent des événements imprévus…
Apiculture – Un printemps 2020 favorable à l’activité des abeilles et à la production de miel
Le mois d’avril est prometteur pour la récolte de miel 2020. Les abeilles auraient-elle profité du confinement ? Si les insectes…
Publicité