Aller au contenu principal

Le Centre Bretagne n’a pas attendu la crise du Covid-19 pour accueillir des réfugiés sur les exploitations agricoles

La communauté de communes de Kreiz Breizh (CCKB) en Bretagne expérimente depuis fin 2019 le recrutement de réfugiés dans les exploitations agricoles. Une idée reprise pour l'embauche de saisonniers agricoles pendant la crise du Covid-19.

Le Territoire de Kreiz Breizh en Centre Bretagne a décidé de faire appel aux réfugiés pour recruter de la main d’œuvre dans les exploitations agricoles.
© Cathy Breizh / flickr

C’était un des premiers appels, lancé le 30 mars en Seine-et-Marne. « Face aux difficultés de recrutement rencontrées », le préfet du département invitait les réfugiés à proposer leurs services pour renforcer les équipes de main d’œuvre saisonnière. La demande de mobilisation avait fait polémique, certaines associations d’aides aux réfugiés la jugeant même « indigne » et cynique », comme le rapporte la revue Les Inrockuptibles.

 Six réfugiés sur six exploitations agricoles en Centre Bretagne

L’idée n’était pourtant pas nouvelle. En Bretagne, une expérience de ce type a été mise en place fin 2019, avant la pénurie de saisonniers consécutive au confinement. La communauté de communes de Kreiz Breizh (CCKB) a initié un projet d’accueil visant à « accompagner six réfugiés et six exploitations agricoles », précise le journal Terra, « avec une aide à l’embauche sur les six premiers mois ». Le projet d’utilité collective vise à dynamiser le territoire et est doté d’une enveloppe budgétaire de 50 000 €.

En Centre Bretagne, les élevages peinent à recruter. « Le problème de l'attractivité du métier, ajouté à la situation géographique des exploitations, est un vrai casse-tête pour les exploitants », ajoute encore le journal breton. Plus de 6 mois sont en général nécessaires pour l’embauche d’un salarié.

Sur ce territoire situé autour de Rostrenen, la volonté d’accueillir « avec une intégration à long terlme » est donc réelle. « Nous avons travaillé sur l'accueil des familles : le logement, l'école, le travail de l'homme et de la femme...", explique Jennifer Nunes, de l'Anefa 22, dans Terra.

Lire l’intégralité de l’article « L’embauche de réfugiés : une expérience en cours en Centre Bretagne »

En Aquitaine pendant la crise, Ovale Citoyen favorise l'embauche de réfugiés en agriculture

Autre initiative : celle d’Ovale citoyen, en région Aquitaine. Répondant à l'appel du Gouvernement lancé le 24 mars, l’association engagée pour l’insertion des plus démunis a décidé de pallier la pénurie de main d’œuvre dans le secteur agricole en favorisant l’embauche de réfugiés. Une main d’œuvre « prête à travailler et extrêmement volontaire », assure Jean-François Puech, fondateur de l’association, sur le site de France 3. L’opération s’intitule « Un drop dans les champs », clin d’œil à la fibre du rugby qui anime les porteurs du projet.

 

Les plus lus

Jeune et agriculture
Les jeunes ont une opinion bien tranchée sur l’agriculture
Les 18-35 ans ont une image moins positive de l’agriculture que l’ensemble de la population française et attendent qu’elle joue…
Sanglier ville capture écran reportage TV
Quand les sangliers arrivent en ville, Christiane Lambert pointe « la protection des espèces »
A Rome, les sangliers se promènent dans les rues la nuit et se nourrissent des détritus des poubelles. Un phénomène lié à une « …
Xavier Niel nomme un « Paysan-directeur » à la tête de la ferme d’Hectar
Christophe Naudin, 39 ans, devra gérer la ferme pilote de 250 hectares en polyculture de céréales et élevage bovin en « …
L’Aspa : une allocation pour ceux qui disposent de peu de ressources pour leur retraite
L’Aspa, l’Allocation de solidarité aux personnes âgées est prévue pour permettre aux personnes disposant d’une faible retraite de…
Assemblée nationale
[Mise à jour] Egalim 2 définitivement adoptée : quels changements pour les agriculteurs ?
La loi Egalim 2 est définitivement adoptée après l'ultime vote du Sénat jeudi 14 octobre au soir. Retour sur ses principales…
Différents labels de qualité
Forte offensive d’UFC-Que Choisir, Greenpeace et WWF France contre les labels alimentaires
Une révision de la gouvernance de l’INAO, et des soutiens apportés aux signes de qualité, mentions réglementées et labels…
Publicité