Aller au contenu principal

Le biosourcé est l'avenir du plastique

© Limagrain Céréales Ingrédients

Quand le maïs devient emballage, le plastique devient biosourcé. Un secteur d’avenir sur lequel s’est engagé l’entreprise française Carbiolice en 2016. La production se développe et les investisseurs suivent.

Notre vision du sac plastique a changé ces dernières années. Après avoir appris à s’en passer dans les grandes surfaces, on a appris à réutiliser celui des petits magasins. L’étape suivante, pour diminuer encore le contenu de nos poubelles, sera bientôt le compostage. Car le plastique est de plus en plus biosourcé. Celui de l’entreprise Carbiolice, basée dans le Puy-de-Dôme, est fabriqué à base de farine de maïs et de biopolymères. Le bio matériau entre dans la composition de sachets, bâches de paillage et films de routage de revues.

La société auvergnate qui revendique son « esprit start-up » est le fruit d'un partenariat entre Carbios (qui met au point des procédés dans le domaine des plastiques), le fonds SPI financé par le « Programme d'investissements d'avenir », et Limagrain Céréales Ingrédients (LCI).

Après avoir apporté 4 M€ au départ de l’entreprise en 2016, les investisseurs viennent de procéder à une nouvelle mise de fonds de 3,35 M€. Une enveloppe qui va permettre de financer la modification des lignes de production pour accompagner les développements de marché.

« Biodegradability is the future », peut-on lire en gros titre sur la page d'accueil du site. Et les investisseurs misent sur cet avenir.

Les plus lus

[Mise à jour] Annulation du salon de l'agriculture 2021 : une décision sera prise avant mi-octobre
Le Salon de l'agriculture de Paris est censé se tenir du 27 février au 07 mars 2021. Interrogé par Agra Presse, son président…
« Viande végétale » : Anvol, Inaporc et Interbev attaquent « Les Nouveaux Fermiers » en justice
Anvol, Inaporc et Interbev ont décidé d’assigner les « Nouveaux Fermiers » en justice. Les attaques portent sur les termes « …
Julien Denormandie masque gouvernement agriculture
[INTERVIEW] RIP, viande végétale, PAC, retenues d'eau : le ministre de l'Agriculture prend position
Pour le ministre de l'Agriculture, les zones intermédiaires sont « un sujet de préoccupation majeur ». Recevant Agra Presse et la…
gendarmerie
Un éleveur verbalisé 135 € par la gendarmerie pour le transport de cinq veaux dans un utilitaire
Le fait-divers remonte au vendredi 9 octobre. Un éleveur rentre d’une foire aux bestiaux en Meurthe-et-Moselle. A bord de son…
Un blé à plus de 200 €/t : des signaux positifs sur le marché des céréales
Le blé a franchi le cap des 200 €t rendue Rouen. Autre signal positif : le blé français gagne en compétitivité face à l’origine…
Le salon de l'agriculture 2021 est annulé
La décision était attendue avec la crise du coronavirus. L’édition 2021 du Salon international de l’agriculture de Paris est…
Publicité