Aller au contenu principal

Pourquoi l’Aveyron va boycotter le salon de l’agriculture 2023 ?

L’Aveyron manquera à l’appel de la 59e édition du Sia qui va se tenir du 25 février au 5 mars à Paris en raison d’un conflit opposant la Chambre d’agriculture de l’Aveyron à la société organisatrice sur l’emplacement du stand aveyronnais.

L'Aveyron au salon de l'agriculture 2022
© Compte Facebook Chambre d'agriculture de l'Aveyron

Depuis plusieurs années l’Aveyron bénéficiait d’une dérogation pour s’installer dans le Hall 1 du salon international de l'agriculture dédié aux bovins, ovins et porcins afin de présenter et mettre en avant l’élevage aveyronnais mais pour cette nouvelle édition, la société qui gère le salon de l'agriculture a demandé à l’Aveyron d’investir le Hall 3 consacré aux « Produits et saveurs de France ». Ce que ne voit pas d’un très bon œil Jacques Moliéres, président de la Chambre d’agriculture de l’Aveyron.

Lire la réaction de Valérie Le Roy, directrice du salon de l'agriculture : Macron, rugby, Aveyron et hall 1...le salon de l'agriculture 2023 présenté par sa directrice

Le président de la Chambre d'agriculture se dit en colère

Interrogé par nos confrères de France 3 dans un article daté du 14 janvier mis à jour le 18 janvier, ce dernier explique : « Cette année, on nous a mis le couteau sous la gorge. On nous demandait de ne plus avoir d’animaux sur le stand, d’être très « sommaires » dans notre présentation. Pour nous, il est hors de question, après concertation avec le conseil départemental, d’aller au Hall 3, celui des régions, pour l’instant. Il n’y aura donc pas de stand de l’Aveyron au Salon international de l’agriculture (SIA) 2023 ».

Aller au Hall 3 ne m'intéresse pas, il n'y a pas d'animaux

« Ça me met très en colère parce que je ne comprends pas comment le Salon de l'agriculture puisse permettre à McDo et à Lidl d'être au Hall 1 avec une grande place », a également déclaré Jacques Moliéres hier au micro d'Europe 1. « Aller au Hall 3 ne m'intéresse pas, il n'y a pas d'animaux. Ce sont des stands, c'est un grand marché. Quand je vais au Salon de l'agriculture, c'est pour montrer le savoir-faire des producteurs aveyronnais, ce n'est pas pour faire du business », a-t-il ajouté.

 

« Un événement autour de l’Aveyron » ?

« Le Hall 3 est « neutre » pour nous. Cette année, la direction du salon semble voir la situation de façon très réglementaire. Je trouve dommage qu’on laisse de la place à McDo ou à Lidl au détriment de stands comme ceux de l’Aveyron qui mettent en avant les races aveyronnaises et les races rustiques de l’élevage » a-t-il développé auprès de France 3.

Il ne devrait donc pas y avoir de stand officiel de l’Aveyron au prochain Sia 2023 mais des éleveurs vont participer aux concours et des producteurs seront également présents. La Chambre d’agriculture de l’Aveyron pourrait aussi organiser « un événement autour de l’Aveyron » sous la forme d’une journée ou d’une soirée avec les éleveurs.

Les plus lus

Agriculteur en retraite
Réforme des retraites : quels changements pour les agriculteurs ?
Le projet présenté par Elisabeth Borne n’entraine pas la disparition du régime agricole mais aura des conséquences sur la…
exploitation agricoles et ligne électrique
Prix de l’électricité bloqué à 280 euros/MWh : les agriculteurs éligibles doivent vite renvoyer leur formulaire
Un bouclier tarifaire est instauré pour les TPE ne bénéficiant pas de tarif de vente réglementé. Les agriculteurs peuvent y être…
Paysage de ampagne française vue du ciel
Politique agricole commune : tout savoir sur la nouvelle PAC
Le 1er janvier 2023 entre en application une nouvelle Politique agricole commune. Reussir.fr vous en dit plus sur ses…
Salon de l'agriculture, hall des animaux, porte de Versailles
Salon international de l’agriculture 2023, mode d’emploi
Le Salon de l’agriculture se tiendra du 25 février au 5 mars 2023, porte de Versailles à Paris. « L’agriculture : le vivant au…
Ovalie, vache égérie du salon de l'agriculture 2023, et ses deux veaux
La vache Ovalie ne viendra pas seule au salon de l’agriculture 2023
L’égérie du prochain Salon international de l’agriculture a donné naissance début janvier à des jumelles. Ses éleveurs se…
André Chassaigne, député du Puy-de-Dôme, président du groupe Gauche démocrate et républicaine (Nupes)
Réforme des retraites : quels défauts et lacunes pour les agriculteurs, selon André Chassaigne ?
Les pensions des agriculteurs qui ont été maires, des agricultrices, des conjoints-collaborateurs...la réforme de la retraite ne…
Publicité