Aller au contenu principal

Portail Réussir: le média dédié à l'agriculture, l'agroalimentaire et l'alimentation.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Enseignement
L'apprentissage accueille plus de jeunes chaque année

L’apprentissage est une filière en plein développement et qui fait ses preuves. Les Pays-de-la-Loire sont en pole position des régions françaises. Pas étonnant donc que Muriel Pénicaud, la ministre du Travail, ait choisi le Maine-et-Loire pour faire sa « rentrée de l’apprentissage ». L’Anjou agricole l’a suivie à la MFR de Montreuil-Bellay.

L'Ecole forestière de Meymac en Corrèze forme aux métiers de la forêt, de la troisième à la licence professionnelle.
© Xavier Remongin / Ministère de l'Agriculture

Le 5 septembre dernier, la ministre du travail était en visite dans le Maine-et-Loire à l’occasion de la rentrée de l’apprentissage. Muriel Pénicaud a inauguré étape le nouvel atelier Louis Vuitton de Beaulieu-sur-Layon qui va accueillir des apprentis maroquiniers. Mais son parcours en Anjou comportait aussi une étape à Montreuil-Bellay, à la MFR de La Rousselière. La maison familiale et rurale forme notamment aux métiers du machinisme agricole, observe l’Anjou agricole. Depuis 2017, l’établissement propose un Certificat de spécialisation « Tracteurs et machines agricoles : utilisation et maintenance » (CSTMA), qui compte cette année une vingtaine d’apprentis, précise le journal.

La présentation des programmes proposés en apprentissage a aussi été l’occasion de faire passer quelques messages à la ministre. Le journal départemental reprend les propos du directeur de l’établissement d’enseignement, Anatole Micheaud. « Nous avons refusé des candidats faute de pouvoir les loger à l’internat », a-t-il confié à Muriel Pénicaud. Et de poursuivre « Il va falloir qu’on agrandisse ». Mais avec la nouvelle législation, dont tous les décrets et arrêtés d’application ne sont pas encore parus, difficile de savoir « qui finance », commente le directeur dans l’Anjou agricole.

Réponse de la ministre : « La compétence d’investissement dans les CFA appartient toujours aux régions ». Et inquiétude de la présidente du Conseil régional Christelle Morançais : « Aura-t-on assez d’argent ? Sachant que nous avons déjà dépensé 30 millions d’euros pour l’apprentissage en 2019. »

Apprentissage

En Bretagne, c'est une nouvelle formation diplômante par apprentissage qui vient de voir le jour. Le certificat de spécialisation « Conduite d'un élevage avicole et conduite des produits » mis en place par les chambres d'agriculture de Bretagne va démarrer en octobre. La revue Réussir Volailles présente ce nouveau cursus.

Dans les filières de l'élevage   « L’apprentissage est considéré comme un des meilleurs moyens de recruter un salarié », témoigne Sophie Chauvat d’Idele dans Réussir Lait.

L'apprentissage se développe dans tous les secteurs de l'agriculture et de l'agroalimentaire. A l'instar de cette nouvelle formation d'apprentis « primeurs » à Paris qui délivre un diplôme de l'Education nationale. La revue Fruits et Légumes s'était rendue sur le lieu de formation, le Cifca, en octobre 2018.

Et l'apprentissage se modernise, à la faveur de nouveaux outils, informatiques notamment. Exemple avec l'organisme de formation Bouchers Services qui propose des visites virtuelles d'atelier de boucherie industrielle pour s'initier aux techniques de désossage ou de parage. Apprendre les bases par le biais de la vidéo, la méthode pédagogique présentée dans Les Marchés semble tout à fait adaptée à un public de jeunes apprentis.

 

 

Lire aussi le retour sur expérience de Pauline sans Le Paysan tarnais

et dans Réussir Porc : Cooperl recrute des compagnons salariés

Les plus lus

Vignette
Antoine Thibault réagit à la vidéo de L214 sur la filière des veaux laitiers
Une nouvelle vidéo de L214 tourne sur les réseaux sociaux. Cette fois l’association de défense animale s’attaque à l'élevage de…
Réduire les phénols volatils grâce aux écorces de levures
Vigne
Traiter les vins avec des écorces de levure peut contribuer à limiter les mauvais goûts liés aux contaminations par Brettanomyces…
Soufflet Vigne monte en puissance sur le conseil
Vigne
L’ouverture d’un nouveau magasin à Vinzelles, dans le Mâconnais, sonne le coup d’envoi de la mise en place de la nouvelle…
Thierry Julien, président de France Vin Bio : "Il ne faut pas accepter de brader nos vins"
Vigne
A la tête de France Vin Bio, l’association nationale interprofessionnelle des vins bio, Thierry Julien considère que la…
Berthoud investit dans la pulvérisation ultralocalisée en signant un partenariat avec Carbon Bee Agtech
Machinisme
Berthoud, spécialiste de la pulvérisation agricole, a signé un partenariat avec la start-up Carbon Bee Agtech, afin de développer…
La conversion à la viticulture biologique doit s'anticiper sur tous les plans
Vigne
La conversion au bio est plus ou moins facile et coûteuse en fonction des exploitations. Le passage à l’agriculture biologique…
Publicité