Aller au contenu principal

L’apiculture française conteste devant le Conseil constitutionnel la dérogation accordée aux néonicotinoïdes

L’Union nationale de l’apiculture française, aux côtés d’un groupe de députés et de sénateurs, conteste devant le Conseil constitutionnel la dérogation accordée aux néonicotinoïdes le 4 novembre.  

© madasapsy / flickr

L’Union nationale de l’apiculture française (Unaf) engage une action devant le Conseil constitutionnel pour contester la dérogation du Gouvernement français autorisant le retour temporaire des néonicotinoïdes sur betteraves. La dérogation accordée jusqu’au 1er juillet 2023, en traitement de semences, a été adoptée après le vote au Sénat le 4 novembre, par 183 contre 130.

L’Unaf aux côtés de 60 députés et 60 sénateurs

60 députés et 60 sénateurs ont saisi le Conseil constitutionnel les 10 et 12 novembre. L’Unaf est intervenue pour sa part le 13 novembre. L’objectif des opposants est de démontrer « l’inconstitutionnalité de la loi n°3298 », précise l’union des apiculteurs. L’Unaf souhaite que le Conseil constitutionnel « censure une telle loi qui réduit à néant vingt ans d’efforts des apiculteurs français pour assainir le marché des pesticides agricoles et obtenir des autorités nationales et européennes l’interdiction des substances les plus destructrices des abeilles ».

Dans son communiqué diffusé ce 17 novembre, l’Unaf parle des « effets dévastateurs sur les abeilles et sur l’ensemble des pollinisateurs » qui ont « conduit l’Union européenne à interdire l’usage agricole des néonicotinoïdes ».

Lire aussi « Néonicotinoïdes/betteraves : le Sénat adopte la réautorisation »

 

 

Les plus lus

[Agribashing] Un clip de l'éleveur Bruno Cardot pour défendre l'agriculture
Bruno Cardot, agriculteur dans l’Aisne a mis en ligne fin décembre une parodie de la chanson de Manau : La tribu de Dana. Une…
Déneigement des routes par les agriculteurs : 10 points clés pour se lancer en toute sécurité
Pour un agriculteur, déneiger les routes ne s’improvise pas. Il faut avoir signé une convention avec la collectivité. Le…
[VIDEO] Reussir Agra : nos vœux pour l'Agriculture et l'Alimentation française en 2021

C'est en équipe que nous avançons...

 

C'est en équipe que nous répondons présents chaque année pour…

Des S en 2021 : pourquoi des noms d’animaux à la lettre de l’année ?
Le système instaurant une lettre différente tous les ans pour le choix du nom des animaux est ancien. Il date de 1926 et a été…
Un téléphérique à lait sur le fil : un appel aux dons est lancé
A Blois-sur-Seille, dans le Jura, les habitants sont décidés à réhabiliter un téléphérique à lait construit au 19e siècle et qui…
Plus de 400 cas en 8 ans - En Loire-Atlantique, des éleveurs accusent les éoliennes de tuer leurs bovins
En Loire-Atlantique, à Puceul, ce sont plus de 400 cas de morts de bovins qui sont à déplorer en 8 ans sur la ferme de la famille…
Publicité