Aller au contenu principal

L’apiculture française conteste devant le Conseil constitutionnel la dérogation accordée aux néonicotinoïdes

L’Union nationale de l’apiculture française, aux côtés d’un groupe de députés et de sénateurs, conteste devant le Conseil constitutionnel la dérogation accordée aux néonicotinoïdes le 4 novembre.  

© madasapsy / flickr

L’Union nationale de l’apiculture française (Unaf) engage une action devant le Conseil constitutionnel pour contester la dérogation du Gouvernement français autorisant le retour temporaire des néonicotinoïdes sur betteraves. La dérogation accordée jusqu’au 1er juillet 2023, en traitement de semences, a été adoptée après le vote au Sénat le 4 novembre, par 183 contre 130.

L’Unaf aux côtés de 60 députés et 60 sénateurs

60 députés et 60 sénateurs ont saisi le Conseil constitutionnel les 10 et 12 novembre. L’Unaf est intervenue pour sa part le 13 novembre. L’objectif des opposants est de démontrer « l’inconstitutionnalité de la loi n°3298 », précise l’union des apiculteurs. L’Unaf souhaite que le Conseil constitutionnel « censure une telle loi qui réduit à néant vingt ans d’efforts des apiculteurs français pour assainir le marché des pesticides agricoles et obtenir des autorités nationales et européennes l’interdiction des substances les plus destructrices des abeilles ».

Dans son communiqué diffusé ce 17 novembre, l’Unaf parle des « effets dévastateurs sur les abeilles et sur l’ensemble des pollinisateurs » qui ont « conduit l’Union européenne à interdire l’usage agricole des néonicotinoïdes ».

Lire aussi « Néonicotinoïdes/betteraves : le Sénat adopte la réautorisation »

 

 

Les plus lus

Jeune et agriculture
Les jeunes ont une opinion bien tranchée sur l’agriculture
Les 18-35 ans ont une image moins positive de l’agriculture que l’ensemble de la population française et attendent qu’elle joue…
Sanglier ville capture écran reportage TV
Quand les sangliers arrivent en ville, Christiane Lambert pointe « la protection des espèces »
A Rome, les sangliers se promènent dans les rues la nuit et se nourrissent des détritus des poubelles. Un phénomène lié à une « …
Xavier Niel nomme un « Paysan-directeur » à la tête de la ferme d’Hectar
Christophe Naudin, 39 ans, devra gérer la ferme pilote de 250 hectares en polyculture de céréales et élevage bovin en « …
L’Aspa : une allocation pour ceux qui disposent de peu de ressources pour leur retraite
L’Aspa, l’Allocation de solidarité aux personnes âgées est prévue pour permettre aux personnes disposant d’une faible retraite de…
Assemblée nationale
[Mise à jour] Egalim 2 définitivement adoptée : quels changements pour les agriculteurs ?
La loi Egalim 2 est définitivement adoptée après l'ultime vote du Sénat jeudi 14 octobre au soir. Retour sur ses principales…
Différents labels de qualité
Forte offensive d’UFC-Que Choisir, Greenpeace et WWF France contre les labels alimentaires
Une révision de la gouvernance de l’INAO, et des soutiens apportés aux signes de qualité, mentions réglementées et labels…
Publicité