Aller au contenu principal

Portail Réussir: le média dédié à l'agriculture, l'agroalimentaire et l'alimentation.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Pesticides
Arrêtés anti-pesticide : à Langouët, la coordination rurale fait couler les eaux de la discorde

La commune de Langouêt revient dans les médias. Après les ZNT, il est question de qualité des eaux en sortie de station d’épuration par lagunage. La Coordination rurale a procédé à des analyses et épingle l’écologique commune pour dépassement des taux réglementaires de certaines substances, notamment l’azote, les nitrites et le phosphore. Attaque. Contre-attaque. 

© Francis Tousignant / flickr

Langouët, « commune écologique bretonne qui innove avec ses habitants », peut-on lire sur le site de la municipalité. Depuis quelques semaines, pour ce petit village de 600 habitants, situé en Ile et Villaine à 22 km de Rennes, innovation rime avec communication. Daniel Cueff, son maire s’est en effet fait connaître en décrétant des zones de non traitement de 150 m entre les parcelles cultivées par les agriculteurs et les parcelles habitées par les riverains. Décision retoquée par le Tribunal administratif de Rennes. Mais voilà que l’on entend à nouveau parler de Langouët. 

Pour défier le maire sur la gestion des pesticides sur son territoire, la Coordination rurale a décidé de faire analyser les rejets de la station d’épuration de la commune. Une station qui « fonctionne par lagunage, c’est-à-dire que les eaux usées sont traitées dans les bassins de décantation (lagunes) par des micro-organismes », précise la chaîne France 3. Résultat : l’eau rejetée dans le ruisseau de la Flume « dépasserait notamment les taux réglementaires d’azote, d. e nitrites et de phosphore », révèle l’agence de presse Agra. Pour le syndicat agricole, cette action a été menée en réaction à l’arrêté anti-pesticides pris par le maire. Le syndicat ajoute qu’il « se réserve le droit d’effectuer ces mêmes analyses dans toutes les communes ayant décidé de prendre ce type d’arrêté », rapporte Agra. Interrogé par l’AFP (Agence France Presse) Daniel Cueff estime que le syndicat « tente de détourner l’attention ». 

Les propos relatés par France 3 sont plus forts encore puisqu’il n’hésite pas à parler de « méthodes de voyous ». Ouest France indique pour sa part que la Coordination rurale « envisage de déposer plainte contre le maire de Langouêt pour non-conformité de la station de traitement des eaux usées. Réponse de l’élu dans le journal breton : « Notre station a été jugée conforme par les services de l’Etat ». Cependant, il souhaite rénover ce réseau âgé de 40 ans et créer un quatrième bassin de lagunage. 

 

 

Lire aussi sur France 3 Le maire anti-pesticides de Langouët épinglé par la Coordination rurale 

et sur Ouest France Pesticides - Bataille d'eau entre la Coordination rurale et le maire de Langouët

Les plus lus

Objectif HVE et moins de plastique pour Fruidor Terroirs
Fruits et légumes
À l’occasion de Fruit Logistica, Fruidor Terroirs a fait le point pour FLD sur les tendances fortes en cours de développement.…
VOG renforce ses engagements verts
Fruits et légumes
Emballages, électricité photovoltaïque, bio… Le consortium italien veut verdir au maximum ses pommes.
Lancement de « Né d’une seule ferme » au Sia
Les Marchés

Lors du salon de l’agriculture sera lancé « Né d’une seule ferme », une démarche d’ambition nationale, qui propose des…

Agneaux : baisse saisonnière des prix moins marquée
Les Marchés

Le cours de l’agneau français poursuit sa baisse saisonnière liée aux sorties d’agneaux issus des bassins laitiers mais…

Boisselet distribue le pulvériseur Agromy en exclusivité
Machinisme
Le spécialiste bourguignon du travail du sol dans les vignes Boisselet construit des pulvériseurs Agromy.
Pink Lady s’engage sur dix ans (au moins)
Fruits et légumes
Certifications agroécologiques et emballages zéro plastique font notamment partie des engagements concrets de la charte Pink Lady.
Publicité