Aller au contenu principal

Lecture
L’âme des paysannes à nu

Paysâmes. C’est le titre d’une chanson de Nougaro. Mais c’est aussi celui du livre que vient d’écrire Johanne Gicquel.

une Paysâmes
Un livre surprenant et atypique.
© Johanne Gicquel

« J’ai voulu écrire sur les femmes - celles qui ont choisi d’épouser la Terre (bretonne) - parce que je suis une femme, parce que j’ai été, durant 10 ans de ma carrière, paysanne. Oui j’ai fait mien ce mot – il n’a de sens que celui originel, « celui d’un pays » explique Johanne Gicquel qui a porté ce livre pendant une douzaine d’années. C’est le regard d’une ancienne cultivatrice, aujourd’hui passée à la culture, sur un univers où les femmes œuvrent et besognent, souvent très discrètement, comme mères nourricières, sans parfois peu de considération et encore moins de reconnaissance.

En matière d'agriculture, tout est blanc ou noir

L'ouvrage Paysâmes difficilement classable est à la fois joyeux, drôle et empreint de colère et de gravité et d’une espèce de nostalgie. Il s’affranchit des codes littéraires et mêle des textes, des idées manuscrites, des photos en noir et blanc, des documents, des poèmes écrits par Yann Morel. « L’idée n’est pas de sacraliser -parce que tout est toujours complexe, parce que rien n’est simple- mais d’apporter un regard humain sur d’autres humains. Car en matière d’agriculture, tout est blanc ou noir (soit les paysans sont accusés d’être des pollueurs, soit ils sont encensés). Bref, si le choix a été fait du noir et blanc, c’est aussi pour dire tous les gris de la vie » explique Johanne Gicquel qui a mûrement pensé l’architecture de ce livre très personnel qu’elle a conçu, organisé et maquetté. Un livre dans lequel on rencontre onze femmes qu’elle a choisi de faire témoigner : « J’ai voulu écrire, à hauteur de femme, marquée par mon histoire, mon rapport à l’agriculture. Née dans ce milieu – agricole, rural, breton –, j’ai voulu l’interroger. Confronter mon histoire à celles d’autres femmes, savoir si ce que j’en avais connu était partagé, un peu, pas du tout. Si mes questionnements étaient les leurs ».

Quid du rôle des femmes dans l'agriculture ?

L’écriture de ce livre aura été l’occasion pour Johanne Gicquel de se replonger dans son histoire familiale, de se remémorer le temps passé avec ses deux grands-mères, toutes les deux paysannes, qui avaient une vision de la vie et un comportement très contrasté. L’ouvrage a aussi permis à l’ancienne paysanne-boulangère-maraîchère d’aborder des questions qui ont émergé au fil de son parcours et de sa réflexion. Il était ainsi impensable pour elle d’ignorer les  changements qui ont métamorphosé l’agriculture : « Faire un livre sur les femmes qui ont épousé la Terre bretonne ne pouvait se faire sans aborder le sujet de l’intensification de la production, et du rôle qu’elles y ont joué. Oui, cette agriculture – devenue très productive, qui s’en vante ou s’en émeut – paraît bien masculine par les valeurs incarnées : productivité, compétitivité... Pour autant, quid des femmes ? ».

Elle parle aussi d’un certain machisme qu’elle a ressenti dans la profession et dénonce tous les clichés liés  à l’agriculture et la confiscation de la parole par des communicants peu au fait des pratiques agricoles. Johanne Gicquel qui regrette le « déficit de culture terrienne », a avec son livre si singulier et hors-du-temps, su mettre en lumière la vie de ces femmes ayant choisi de travailler la terre pour nourrir les autres tout en respectant la planète. Des femmes qui restent habituellement dans l’ombre.

 

 

Les plus lus

Ce qui va changer pour les agriculteurs à partir du 1er janvier 2022
Alors que la fin de l’année 2021 approche à grands pas, tour d’horizon des nouvelles dispositions sociales et nouveaux règlements…
Des néoruraux perdent face à un éleveur bio dans les Yvelines
L’éditrice Odile Jacob et d’autres habitant d’Adainville défendus par Corinne Lepage viennent de voir leur recours contre l’…
salon de l'agriculture
Le salon de l’agriculture 2022 se tiendra, les premières contraintes se dessinent
Gouvernement, organisateurs et agriculteurs ont affiché cette semaine leur forte volonté de voir se tenir le salon de l’…
feuille de cannabis
CBD : que dit l’arrêté du 30 décembre sur la récolte de fleur et de feuille de chanvre
Le gouvernement vient d’autoriser la culture des fleurs et des feuilles de chanvre en France mais avec de nombreuses conditions…
Salon de l'agriculture
« Il faut essayer de tenir le salon de l’agriculture 2022 coûte que coûte »
Réuni hier en conseil d’administration, le Ceneca reste sur sa position de maintenir le salon de l’agriculture 2022 aux dates…
Andréa Catherine : « Je veux montrer qu’une agricultrice sait faire autant qu’un homme »
A 23 ans, Andréa Catherine ne doute plus : elle sera agricultrice. Actuellement salariée dans une exploitation, elle a prévu de…
Publicité