Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Gaec Vert Val en Haute-Savoie
Un système herbager complexe et sensible aux aléas climatiques

En zone reblochon, le lait est bien payé mais les contraintes de production sont fortes, liées au cahier des charges de l’AOP reblochon et à une urbanisation galopante qui complique beaucoup le travail.

C’est une des singularités de la filière AOP reblochon : produire du lait d’hiver avec un système herbager où les vaches doivent pâturer pendant 150 jours au minimum. D’affinage assez court, le fromage est davantage consommé en hiver. « Au printemps, quand l’herbe est riche et abondante, on ne peut pas produire au maximum », explique Yves Besson, en Gaec avec sa compagne, Nicole Duret, et Henri Deluermoz, à Nangy en Haute-Savoie. De mars à juin, ils ne doivent pas livrer plus de 21 % de leur référence et le lait est payé 60 euros/1 000 l de moins (prix de base). Le surplus est rémunéré au prix B, soumis à la conjoncture. « Le système de production est complexe dans le sens où il faut donner un coup de frein assez fort en jouant sur la saisonnalité des vêlages, explicite Nathalie Sabatté, chargée de mission systèmes laitiers à la chambre d’agriculture Savoie Mont-Blanc.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière