Aller au contenu principal

Prix du lait : Les indicateurs coût de production réévalués

Le Cniel a publié des indicateurs prix de revient et coût de production réactualisés. Entre 2018 et 2019, ils augmentent.

L'observatoire coût de production du Cniel s'enrichit de nouveaux fournisseurs de données (centres de gestion, contrôles laitiers) et de davantage d'exploitations enquêtées. Les résultats s'affinent et les exploitations bio ont leurs indicateurs coût de production et prix de revient. Cette évolution, ainsi qu’une rectification de la quantification de la main-d’œuvre chez un fournisseur, ont conduit à une évolution des indicateurs coût de production (CP) et prix de revient (PR) 2018. Cela conduit à un écart pour l’année 2018, pour les exploitations conventionnelles, de +8 €/1 000 l sur le CP et +16 €/1 000 litres sur le PR, entre l’observatoire 2019 et l’observatoire 2020.

Entre 2018 et 2019, les indicateurs CP et PR augmentent. « Les sécheresses à répétition et l’augmentation des coûts du salariat, liée à la mutation des exploitations laitières, expliquent cette augmentation entre 2018 et 2019 », décrypte Daniel Perrin, secrétaire général de la FNPL. Pour les exploitations conventionnelles de plaine, la hausse est minime et le prix de revient atteint 403 €/1 000 l ; la forte hausse du poste achats d'aliments est notamment compensée par une baisse importante du poste mécanisation. Pour les exploitations de montagne, la hausse des indicateurs est importante : + 21 € de coût de production et + 22 € de prix de revient à 483 €. Cette envolée est principalement due aux postes achats d'aliment, travail et mécanisation. Pour les élevages bio, la hausse est de +12 € de CP et de +13 € de PR à 547 €.

Le prix de revient sert dans les négociations

Le prix de revient (PR) est la différence entre le coût de production (CP) de l’atelier lait et le montant des aides et des autres produits liés à cet atelier (réforme, veau). Il constitue un point de comparaison avec le prix du lait à teneur réelle. Le PR doit servir de base dans les négociations commerciales annuelles entre la grande distribution et ses fournisseurs.

La différence entre PR et CP est importante pour les exploitations de montagne et les exploitations bio. Cet écart s'explique aux deux tiers par les aides, et un tiers est dû aux produits joints (réforme, veau). « Ramenés aux 1 000 litres, les aides et les produits joints des systèmes de montagne et bio sont plus élevés qu'en système conventionnel de plaine, car ces systèmes ont une productivité moindre », souligne l'Idele.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

 © E. Bignon
Vaches laitières : Faut-il remettre en cause la notion d’alimentation à volonté ?
Restreindre l’alimentation des vaches les moins efficientes pour la ramener au niveau de celle des plus efficientes permettrait-…
« Je ne saurais plus traire sans exosquelette »
Valérie Savary, éleveuse à Zutquerque dans le Pas-de-Calais, recourt depuis quatre mois à l’exosquelette pour l’assister lors des…
Formule de prix du lait : Les indicateurs coût de production réévalués
L'observatoire "coût de production" du Cniel s'enrichit de nouveaux fournisseurs de données et de davantage d'…
Peut-on lutter contre l’obsolescence des robots de traite ?
Machinisme
La longévité des robots de traite repose sur la bonne réalisation des opérations de maintenance et le soin apporté au quotidien…
Un fort amaigrissement en début de lactation: mieux vaut contrôler le taux de BHB de ces vaches. © O. Crenn
Pourquoi ces vaches démarrent-elles mal leur lactation ?
Depuis trois mois, les vaches fraîches vêlées ne démarrent pas en lait, les chaleurs sont discrètes… Dans le cas de cet élevage…
Raphaël Legendre, un des deux associés du Gaec. « Nous voulions un bâtiment lumineux, bien ventilé et permettant d’intervenir seul sur les animaux. » © F. Mechekour
Troupeau laitier : « Le bâtiment circulaire permet d’intervenir seul »
Dans la Manche, le Gaec du Gard a opté pour un bâtiment très original. Circulaire et ouvert sur 360°, son aménagement intérieur…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière