Aller au contenu principal

Prix du lait : « Avec Danone, notre formule de prix nous donne de la visibilité pour six mois »

L’organisation de producteurs Caplait en Haute-Normandie et Oise, juge sécurisante sa formule de prix contractuelle avec la laiterie Danone. Le prix de base est de 438 euros les 1000 litres pour janvier.

L'usine Danone de Ferrière-en-Bray, en Seine-Maritime, transforme les 188 millions de litres de lait des 362 exploitations adhérentes de Caplait.
L'usine Danone de Ferrière-en-Bray, en Seine-Maritime, transforme les 188 millions de litres de lait des 362 exploitations adhérentes de Caplait.
© Danone

Les 362 exploitations laitières adhérentes de l’organisation de producteurs Caplait approvisionnent l’usine Danone de Ferrière-en-Bray, en Seine-Maritime.

Leur formule de prix du lait est jugée sécurisante aujourd’hui par Hubert Dion, président de Caplait. « Elle nous donne de la visibilité pour plusieurs mois. En moyenne sur 2023, le prix de base a été de 430,5 euros les 1000 litres ce qui donne 472 €/1000 l en prix réel payé (avec les primes et les taux réels). Pour janvier et de février, le niveau de prix de base est bon : 438,40 et 445,29 euros respectivement. Le prix de base va progresser encore jusqu’au mois d’avril, et après, il baissera peut-être, mais la formule limite les grosses fluctuations. » Explications.

80 % du prix est basé sur les coûts de production

Le prix de Caplait est composé à 80 % d’une partie « marché France » qui est fixe pendant six mois. Elle combine un indicateur coût de production pour 60 % et, pour 40 %, un indicateur prix de vente industriel (PVI) de l’année précédente, « lui-même finalement dépendant des coûts de production en élevage ». Cette partie est très stable et début 2024, elle bénéficie encore de la hausse des prix en grande et moyenne surface (GMS).

Les 20 % restant sont la partie « export », avec un indicateur beurre - poudre. « En attendant un indicateur publié par le Cniel, nous prenons les cotations EEX (marché à terme européen) et déduisons des coûts de transformation de 139 €/t. Nous attendons avec impatience que le Cniel se mette d’accord sur un indicateur. »

À partir de cet été, l’OP s’attend à ce que la baisse des indicateurs coût de production et PVI fassent reculer la partie « marché France ».

Open bar sur les volumes

Le contrat Danone de Caplait, ce sont aussi des volumes libérés, avec la fin des restrictions sur les volumes de lait à livrer depuis trois ans. En 2023, près de 188 millions de litres ont été livrés. « Chaque éleveur qui demande du volume à produire en plus en obtient, résume Hubert Dion. Une commission "volume" vérifie juste que les critères de qualité du lait sont bons et que l’éleveur réalise déjà son volume. Et chacun peut dépasser son volume de référence annuel de 5 %. »

Danone cherche à motiver les éleveurs à produire davantage, après les avoir incités à réduire leurs volumes dans les années qui ont suivi la fin des quotas. « Entre temps, ils ont fermé une usine en Allemagne, l’usine de Villecomtal-sur-Arros dans le Gers, et ils ont annoncé récemment la fermeture d’une laiterie en Espagne, rappelle Hubert Dion. Les volumes à transformer se reportent donc sur usines restantes. »

Les plus lus

Eleveur veau moins de quinze jours niche individuelle
Veaux laitiers : « Je ne connais ni les diarrhées ni les problèmes pulmonaires »

À la SCEA des vertes prairies, en Seine-Maritime, Nicolas Banville concentre ses efforts sur la préparation au vêlage et la…

Pièce de monnaie
Prix du lait : Sodiaal payera 485 €/1 000 l pour 2023 en conventionnel

En conférence de presse le 4 avril, Damien Lacombe, président de Sodiaal, a annoncé 14,4€/1000 litres de ristournes pour les…

Deux stalles de robot de traite GEA
Robot ou salle de traite, les indicateurs à calculer pour bien choisir

Les tensions sur la main-d’œuvre poussent de nombreux éleveurs à sauter le pas des robots de traite. Pourtant le retour sur…

Éleveuse veaux pouponnière
« J’utilise zéro antibiotique pour élever mes veaux laitiers »

Dans les Côtes-d’Armor, le Gaec Restquelen enregistre 3,3 % de mortalité périnatale sur les quatorze derniers mois. Les…

veaux en igloo individuel
Les bons gestes pour des veaux laitiers en pleine forme dès la naissance

Il n’y a pas une seule et unique recette pour élever un veau. Ce qui est sûr, c’est que les premiers jours sont déterminants…

Yohann Barbe, président de la FNPL élu le 8 avril 2024
Yohann Barbe, nouveau président de la FNPL : « Nous ne devons plus perdre ni litre de lait, ni actif pour le produire »

Yohann Barbe, éleveur dans les Vosges, a été élu président de la FNPL le 9 avril. Il livre sa feuille de route à Réussir Lait…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière