Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Mon groupe tracteur en Cuma est dissous, que faire ?

La FRCuma des Hauts-de-France illustre la différence de coût de revient entre un tracteur en propre et un tracteur en Cuma, à partir d’un cas réel.

Le tracteur est le matériel le plus difficile à mettre en Cuma et les groupes tracteurs sont les plus durs à pérenniser. Car pour qu’un groupe tracteur fonctionne bien, il faut organiser le travail en commun, des chantiers en commun, avec le ou les tracteurs et le reste du matériel", plante Mathilde Capet, ingénieure animatrice à la FRCuma des Hauts-de-France. Quand l’organisation n’est pas au rendez-vous, les éleveurs utilisent moins le tracteur, qui coûte du coup plus cher à ceux qui s’en servent. "Et dès que les gens estiment qu’ils ont les moyens de s’offrir leur propre tracteur, ils le font, mettant en difficulté les autres adhérents, qui supportent du coup un prix trop élevé car le tracteur ne fait plus assez d’heures. Résultat des courses, des tracteurs finissent par disparaître des Cuma."

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière