Aller au contenu principal

Les éleveurs frontaliers changeront-ils de laiterie ?

Les démarchages de Hollandais et de Belges vont bon train depuis plusieurs mois dans les régions frontalières françaises.

Nos voisins belges et néerlandais cherchent soit des contrats de lait, soit à reprendre en direct des producteurs de lait.
Nos voisins belges et néerlandais cherchent soit des contrats de lait, soit à reprendre en direct des producteurs de lait.
© J. Chabanne

« Ils prospectent même jusqu’en Normandie et en Île de France », indiquent des éleveurs contactés du Grand Est et des Hauts de France. Nos voisins hollandais et belges cherchent soit des contrats de lait, soit à reprendre en direct des producteurs de lait.

Malgré le rebond de la collecte depuis cet été, les laiteries belges et néerlandaises manquent de lait. Aux Pays-Bas, avec les pressions environnementales, le cheptel a baissé depuis 2019 et la collecte depuis 2021. Ce n’est pas près de s’arranger, vu le projet du gouvernement de réduire les émissions de gaz à effet de serre, notamment via une réduction du cheptel bovin. « Les industriels hollandais prospectent en Belgique. Et les Belges à leur tour prospectent plus au sud, en France, développent trois éleveurs contactés en Belgique et dans les Hauts de France. C’est une concurrence très positive pour les éleveurs. »

Des prix du lait alléchants, mais…

Cela ouvre la possibilité de changer de laiterie. Ces éleveurs nous confient qu’aujourd’hui, quand Danone France paye 405 €/1 000 l de prix de base, c’est plutôt 550 € de l’autre côté de la frontière. Et quand Lactalis peine à monter le prix en France, son prix belge est au niveau de celui d’Arla. Voilà qui permet aux Belges de courtiser les Français. Mais combien se lanceront dans l’aventure ? Les prix de nos voisins nordiques sont plus volatils. Or, les Français ont jusqu’à présent préféré les formules de prix stables quand on leur laissait le choix (c'était le cas en 2016 pour les éleveurs travaillant avec Danone). Autre argument : les laiteries belges laissent produire ce qu’ils veulent à leurs adhérents, sans prix différenciés. L’histoire dira si beaucoup d’éleveurs français franchiront le pas.

Les plus lus

éleveurs  avec leur troupeau au pâturage
« Nous dégageons 74 000 € de revenu disponible à deux en bio avec 36 vaches laitières »
Au Gaec du Bourguet, dans l’Aveyron, Camille et Lénaïc Vabre ont fait le pari osé de s’installer à deux sur une petite structure…
Christophe Baudoin, 36 ans, et son frère Vincent, 40 ans, ne craignent pas d’essayer de nouvelles pratiques pour produire plus de lait et maîtriser les charges.
« Avec un seul robot, nous produisons 1 million de litres de lait »
Le Gaec des sapins, en Loire-Atlantique, produit 1 million de litres de lait avec 83 vaches et un seul robot tout en…
Jérôme Curt, éleveur à la ferme du trèfle.
Bâtiments pour bovins : « Notre stabulation se rapproche du plein air »

La Ferme du trèfle, dans l’Ain, a monté un bâtiment novateur axé sur le bien-être animal. Pad cooling, toiture en Bartic,…

Selon Cyril Bapelle, vétérinaire nutritionniste (à gauche), « il faut réfléchir la gestion des mycotoxines en particules ingérées par vache et par jour ».
Mycotoxines : « Nous avons perdu 4 litres de lait par vache »

Dans la Manche, Romain Boudet, installé en individuel, a vu ses résultats techniques chuter après l’ouverture du silo de maïs…

Sylvain Tola, éleveur dans la Loire, et ses vaches montbéliardes au pâturage en mars
Prairie : « Dans la Loire, mes 65 vaches pâturent tout l’été sur 22 hectares »

Le dactyle, la luzerne, le lotier et six autres espèces composent les prairies des vaches laitières de Sylvain Tola, dans la…

Robot de traite : quel gain de production laitière lors du passage de la salle de traite au robot ?

Le passage de la salle de traite au robot de traite s’accompagne d’un gain de production par vache laitière. À paramètres…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière