Aller au contenu principal

Les cotations de produits laitiers toujours très fermes

Avec une demande mondiale qui se tient malgré la mise en retrait de la Chine et avec une offre anémique, les cours des produits laitiers se maintiennent à de hauts niveaux. Certains atteignent même des valeurs historiques !

Bien que le cours du beurre spot baisse légèrement depuis fin mai (7 960 €/t à 7 550 €/t le 18 septembre) et que le prix de la poudre de lait écrémé est passé de 4 380 €/t en avril à 3 760 € le 18 septembre (cotations France Atla), les prix des commodités laitières restent très élevés en Europe.

Les prix européens des grands fromages d’export (edam, gouda, emmental) sont à des niveaux historiquement haut. Les enchères du Global dairy trade en Nouvelle-Zélande du 20 septembre montraient une stabilisation du prix du beurre et de la poudre de lait écrémé après une baisse cet été, un rebond du cours de la poudre grasse ainsi qu'une lente reprise du cours du cheddar depuis août.

Retrait de collecte des six principaux exportateurs

Ainsi, malgré une moindre présence de la Chine aux achats, la demande mondiale se tient avec d’autres acheteurs, notamment d’Asie du Sud-Est, qui achètent plus de poudres de lait, pointe l’Institut de l’élevage.

Pour le beurre, c’est surtout le manque de matière qui soutient les cours. La collecte cumulée des six principaux exportateurs mondiaux est en effet toujours en baisse (-1 % par rapport à juillet 2021). La baisse la plus prononcée est le fait de l’Union européenne et de l’Australie, puis de la Nouvelle-Zélande et de l’Argentine. Seuls les États-Unis et la Biélorussie sont en progression.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

En août, les abattages de vaches laitières étaient en hausse de +3% par rapport à août 2021.
La décapitalisation laitière s’accélère
Depuis le 1er juillet, et plus nettement au 1er août, le nombre de vaches laitières présentes en élevage…
Baisse de la collecte, hausse des charges... Le prix du lait devrait continuer d'augmenter cette fin d'année.
Le prix du lait poursuit sa hausse
Les perspectives pour la fin d’année 2022 laissent entrevoir une poursuite de la hausse du prix du lait.
manifestation d'agriculteurs devant un tracteur
Les sociétaires Sodiaal du Grand Ouest passent à l'offensive
Très inquiets du prix du lait pratiqué par leur coopérative, des sociétaires Sodiaal de Bretagne et des Pays de la Loire ont…
Les industriels laitiers appréhendent l’hiver
Les industriels laitiers appréhendent l’hiver
« Winter is coming » et les laiteries tremblent avant d’avoir froid. En cause : la hausse du prix de l’énergie et son possible…
Sébastien Goutagny, Florent Cellier et Mickaël Rageys. « La méthanisation s’imbrique complètement dans notre système d’élevage. L’unité collective alimente en gaz 2 000 foyers et une station de bioGNV. »
« Sur notre exploitation laitière, c’est toujours l’économique qui guide nos choix »
Le Gaec de l’Envolée, dans le Rhône, a misé dès le début sur une stratégie volume en intégrant les conditions de travail et la…
Lactel affiche un objectif de  -5 % de consommation d'eau en 2025 par rapport à 2019.
L’été compliqué de Lactalis
En France, entre pénurie d’eau, inflation et négociation tendue avec la distribution, le transformateur laitier Lactalis revient…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière