Aller au contenu principal

Le prix du lait en Europe monte encore en septembre

Malgré la baisse des cotations laitières, le prix du lait continue de progresser légèrement dans certaines laiteries. Les prix français s’éternisent en queue de peloton.

Le prix du lait en Europe monte encore en septembre

La moyenne des prix du lait de quinze laiteries européennes (suivies par EDF-ZuivelNL) a atteint 532,1 euros la tonne en septembre 2022. Elle est en hausse de 5,5 €/t par rapport au mois précédent. Comparée à septembre 2021, l’augmentation est de 168,3 €/t ! Depuis mars 2020, ce prix moyen a progressé quasiment tous les mois.

Pour octobre, la plupart des laiteries ont annoncé soit une hausse (Arla, FrieslandCampina, Savencia, Lactalis) soit une stabilité (Milcobel, DMK). Le prix moyen devrait donc monter encore légèrement. Cette légère progression se poursuit alors que les cotations sur les marchés laitiers sont orientées à la baisse.

En octobre, le prix devrait monter légèrement

Les quatre laiteries françaises enquêtées se situent en queue de peloton. Elles sont même distancées en septembre par l’espagnole Capsa Food.

Les prix publiés par EDF-ZuivelNL intègrent certaines primes comme des primes liées à des programmes « lait durable ». La majorité des laiteries en ont aujourd’hui, comme la Route du lait de Sodiaal.

En Nouvelle-Zélande, le prix du lait ramené en euros est relativement stable, à 421,2 €/t (428,4 € en moyenne douze mois glissants). Fonterra a annoncé fin août une légère baisse de sa fourchette de prix prévisionnel pour la campagne 2022-2023. Aux États-Unis, le prix de la classe III (lait pour la fabrication de fromages) exprimé en euros est à 509 €/t en septembre (491,4 € en moyenne 12 mois), à peu près stable par rapport au mois précédent (502,5 €).

 

Les plus lus

éleveurs  avec leur troupeau au pâturage
« Nous dégageons 74 000 € de revenu disponible à deux en bio avec 36 vaches laitières »
Au Gaec du Bourguet, dans l’Aveyron, Camille et Lénaïc Vabre ont fait le pari osé de s’installer à deux sur une petite structure…
Christophe Baudoin, 36 ans, et son frère Vincent, 40 ans, ne craignent pas d’essayer de nouvelles pratiques pour produire plus de lait et maîtriser les charges.
« Avec un seul robot, nous produisons 1 million de litres de lait »
Le Gaec des sapins, en Loire-Atlantique, produit 1 million de litres de lait avec 83 vaches et un seul robot tout en…
Jérôme Curt, éleveur à la ferme du trèfle.
Bâtiments pour bovins : « Notre stabulation se rapproche du plein air »

La Ferme du trèfle, dans l’Ain, a monté un bâtiment novateur axé sur le bien-être animal. Pad cooling, toiture en Bartic,…

Selon Cyril Bapelle, vétérinaire nutritionniste (à gauche), « il faut réfléchir la gestion des mycotoxines en particules ingérées par vache et par jour ».
Mycotoxines : « Nous avons perdu 4 litres de lait par vache »

Dans la Manche, Romain Boudet, installé en individuel, a vu ses résultats techniques chuter après l’ouverture du silo de maïs…

Sylvain Tola, éleveur dans la Loire, et ses vaches montbéliardes au pâturage en mars
Prairie : « Dans la Loire, mes 65 vaches pâturent tout l’été sur 22 hectares »

Le dactyle, la luzerne, le lotier et six autres espèces composent les prairies des vaches laitières de Sylvain Tola, dans la…

Robot de traite : quel gain de production laitière lors du passage de la salle de traite au robot ?

Le passage de la salle de traite au robot de traite s’accompagne d’un gain de production par vache laitière. À paramètres…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière