Aller au contenu principal

Toute l'actualité de la catégorie Fourrage

Fourrage

La ferme de Grignon a baissé de 800 g par vache et par jour le tourteau de colza 35 et a pu éviter d'acheter un camion de 30 tonnes de tourteau de colza tanné ce printemps.
« Nous avons limité l'explosion du coût alimentaire sur l’atelier vaches laitières »
Quentin Bulcke, responsable de la ferme expérimentale de Grignon, témoigne des actions ayant permis d'…
Les prairies paillassons en Bretagne rappellent la savane...
Sécheresse et canicule : trois éleveurs laitiers témoignent
Manque de fourrage, baisse de production laitière, repro mise à mal... Le manque de précipitations et les…
Les betteraves fourragères sont majoritairement mélangées à de la paille, du foin ou de l’ensilage de maïs.
Les éleveurs laitiers sont de plus en plus séduits par la betterave fourragère
La betterave fourragère assure une sécurité alimentaire à l’élevage, tant en volume qu’en valeur…
Dans les conditions climatiques actuelles, de nombreux chantiers de récoltes de maïs commenceront avant le 15 août.
Les récoltes de maïs fourrage ont déjà commencé
Les premiers chantiers d’ensilage de maïs fourrage ont déjà débuté.
L’ensilage du mélange doit être réalisé tôt quel que soit l’objectif prioritaire : produire plus de lait, plus d'autonomie...
Bio : Cinq stratégies testées pour une ration à base de méteil ensilé tôt
Semer une prairie sous couvert de mélange céréales-protéagineux peut permettre de gagner en moyenne 2 à 3 t…
Xavier (à gauche) et Estelle, avec leur salarié, Florian Caillaud, et les enfants du couple, Agathe et Arthur. « Nous cherchons à augmenter la production sans dégrader le coût de production, mais nous investissons aussi régulièrement pour avoir un outil fonctionnel, agréable et transmissible. »
« Notre système compense le faible potentiel fourrager de nos terres »
Le Gaec Beneteaud, en Charente-Maritime, a misé sur un système intensif à base de maïs et ray-grass italien…
Dans le dispositif en bandes de la ferme de Saint-Hilaire-en-Woëvre, le semis sous couvert de méteil d’automne est l'itinéraire qui a le mieux fonctionné.
Deux pistes prometteuses pour rénover une prairie sans glyphosate et sans labour
Semis sous couvert de méteil d’automne ou après un colza fourrager de fin de printemps sont deux itinéraires…
Les vaches de l'unité Ferlus ont préféré pâturer l'orme Lutèce avant le mûrier blanc.
L'arbre fourrager, un complément alimentaire intéressant pour les bovins
Les teneurs en MAT, énergie, tanins et minéraux permettent d'envisager les feuilles d'arbre, arbuste et liane…
Désilage : Comment bien choisir son godet mélangeur ?
Machinisme
Le choix d’un godet mélangeur répond à plusieurs exigences dans une exploitation. Cet équipement doit en…
Depuis l'invasion russe en Ukraine, le prix des pellets progresse significativement, sous l'influence des autres matières premières.
Le marché de la luzerne déshydratée est très tendu
Face à la flambée des prix des matières premières, la hausse reste contenue en luzerne déshydratée. Pourtant…
Maïs fourrage : Bien utiliser les effluents d'élevage pour réduire la facture du poste engrais
Arvalis Institut du végétal vient de publier un rappel des conseils de positionnement des engrais de ferme…
Quelle que soit la longueur de coupe, elle doit être franche pour ne pas défibrer le maïs, et les grains doivent être pulvérisés pour optimiser leur digestion et limiter le gaspillage d’amidon.
Gare aux effets de mode sur la longueur de coupe des ensilages de maïs
Brins courts, brins longs… Le choix de la longueur de coupe est propre à chaque élevage. Il n’y a pas de…
Premiers ensilages de maïs prévus fin août selon Arvalis
Chevre
Arvalis - Institut du végétal a mis à jour la carte prévisionnelle des dates de début de récolte du maïs…
floraison femelle du maïs
Maïs fourrage : bien observer la date de floraison pour prédire la date de récolte
C'est le première épisode de la série de recommandations d'Arvalis Institut du végétal, pour la récolte du…
Amédée Perrein, gérant de la société Silphie France. « La silphie améliore l’autonomie en protéines. Elle peut être distribuée à des vaches laitières à hauteur de 30 %. » © Silphie France
La silphie, une pérenne remise au goût du jour
Avec plus de 3 000 hectares implantés en France 2021, la surface en silphie a été multipliée par trois par…
« Une combinaison de fauche triple sans conditionneur pour gagner du débit de chantier tout en faisant des économies »
Machinisme
Le Gaec Lefeuvre à Derval en Loire-Atlantique, a abandonné le conditionneur en passant d’une combinaison de…
© B. Griffoul
Un repousse-fourrage qui pousse des deux côtés du couloir d'alimentation
Arnaud Vigier, du Gaec de Celange, dans le Cantal, a bénéficié des talents de son père, Alain Delamasure,…
La betterave fourragère suscite de la part du groupe d’éleveurs un fort intérêt pour le développement technique. © FDCuma12
« Nous cultivons la betterave fourragère en service complet de Cuma »
Dans l'Aveyron, une vingtaine d’éleveurs laitiers se sont lancés dans la culture de la betterave fourragère…
Sébastien Bonnevialle et Jordan Logier (à gauche), son salarié et futur associé, qui va s’engager dans un stage parrainage de sept mois tout en menant les démarches d’installation. © B. Griffoul
« Notre élevage laitier peut sortir un deuxième revenu avec la même structure »
Après avoir longtemps exploité seul, Sébastien Bonnevialle, en Haute-Loire, projette de s’associer avec son…
Le coût alimentaire du système plus pâturant est inférieur de 21 €/1 000 l, surtout grâce à la maîtrise du coût de concentré. © V. Brocard
À la ferme expérimentale de Trévarez : +50 000 euros en cinq ans pour le système plus pâturant
50 000 euros de revenu en plus en cumul sur cinq ans et des bilans azote et carbone un peu plus favorables…
Le colza fourrager pâturé a le coût de revient le moins élevé à la tonne de matière sèche. © F. Mechekour
Cinq points clés pour réussir ses dérobées estivales
Implantées avant céréales d’hiver, les dérobées estivales apportent une ressource fourragère supplémentaire…
Jérémie Combes et Arnaud Vigier. « Pour s’adapter au changement climatique, il faudra rendre le système de production compatible avec ce que nous serons capables de produire. » © B. Griffoul
[Changement climatique] « Semer des dérobées n’est pas une fin en soi »
Dans le Cantal, pour refaire ses stocks de sécurité pour ses 75 vaches laitières, le Gaec de Celange a semé l…
Dans les prairies multiespèces, le Gaec met 5 kg/ha de fétuque élevée pour assurer une production d'herbe toute l'année, même en été.  © C. Pruilh
« Face au changement climatique, nous sommes passés en tout herbe »
Le Gaec du Bois des Houx, en Vendée, a arrêté le maïs. Grâce à une conduite rigoureuse et au semis de prairie…
Marcelline et Thierry Perraudin. « La culture de maïs devient de plus en plus compliquée. On a préféré investir dans une autochargeuse et de nouveaux silos pour l’herbe. » © Gaec de Toutifaut
« Luzerne, RGA et mélanges suisses remplacent peu à peu le maïs »
Le Gaec de Toutifaut, en Côte-d’Or, est quasi autonome en fourrages malgré trois années consécutives de…
Nicolas et Romuald Philippe. « Nous  chargeons les betteraves manuellement en un quart d'heure, c'est important qu'il n'y ait pas de terre, car on est en lait cru. » © Gaec de Morante
[Changement climatique] « La betterave a bien récupéré au retour de la pluie »
Au Gaec de la Morante, dans la Meuse, la betterave a beaucoup mieux supporté la longue sécheresse estivale…
© F. Mechekour - Archives
Semez-vous plusieurs variétés de maïs dans une parcelle ?
Deux ou trois variétés, en mélange ou trois rangs par trois rangs... Semez-vous une association de variétés…
Stéphane Hirrien, éleveur dans le Finistère. © E. Bignon
« Je sème un mélange de colza fourrager-RGI entre deux prairies »
Avec plus de 3 tMS par vache par an, l’herbe pâturée constitue le pilier du système fourrager de l’élevage de…
Troupeau de vaches traites dans un paddock de sorgho multicoupe, pour leur premier tour de pâturage.
Donnez-vous du sorgho multicoupe à vos laitières ?
À pâturer ou à faucher, le sorgho multicoupe commence à être utilisé pour les vaches laitières. En avez-vous…
« J’envisage de mettre 35 % de silphie dans la ration des génisses »
Dans les Vosges, Jean-Luc Bernard a semé 114 hectares de silphie pour « nourrir » un digesteur de méthaniseur…
La silphie peut atteindre 3,50 m de hauteur. Mais, pour une utilisation en fourrage, la récolte se fait avant la floraison.  © Silphie France
[Réchauffement climatique] La silphie, une plante d’avenir pour faire des stocks ?  
La silphie fait de plus en plus parler d’elle chez les méthaniseurs, mais pas seulement. Des éleveurs…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière