Aller au contenu principal
Font Size

De multiples causes de régurgitation pour un bovin

Si le vomissement qui s'accompagne d'effort abdominal est très exceptionnel chez les bovins, la régurgitation est moins rare.

Ballonnement et régurgitations : quelque chose ne passe pas ! © J.-M. Nicol
Ballonnement et régurgitations : quelque chose ne passe pas !
© J.-M. Nicol

Lorsqu'il arrive à un bovin de rejeter un contenu alimentaire, c'est plutôt sans effort et il s'agit la plupart du temps de ce qu'il avait dans la bouche ou de ce qu'il a avalé quelques dizaines de secondes avant de régurgiter. Et dans ce cas, il est fréquent que le mélange alimentaire fluidifié par la salive réapparaisse aussi dans les naseaux. Le vomissement vrai du contenu du rumen qui s'accompagne d'effort abdominal, comme le ferait un chien ou un homme qui vomit, est très exceptionnel. Il survient par exemple au cours d'intoxication sévère par des mycotoxines capables de tuer, de sonner le reste du troupeau et d'abolir l'appétit pour la ration qui l'intoxique.

La régurgitation est moins rare. Elle s'exprime chez le nouveau-né affublé d'une large fente palatine congénitale par la présence de lait ou d'une mousse salivaire aux naseaux. Elle survient également chez la laitière en coma vitulaire qui régurgite du jus de rumen, dont une fraction peut terminer dans le poumon avec des conséquences dramatiques.

Plus fréquemment, la régurgitation de salive chargée de débris alimentaires par les naseaux ou par la bouche signe une inflammation, un traumatisme, une paralysie, une compression ou une obstruction plus ou moins complète de l'œsophage ou de l'entrée du rumen. Les aliments et la salive produite et déglutie continuellement s'accumulent alors juste avant l'obstacle et sont rejetés après quelques dizaines de secondes, y compris par les naseaux. C'est ce que vous observez chez une vache dont l'œsophage est obstrué par une pomme ou un morceau de betterave, ou lorsque l'œsophage est comprimé par une tumeur ou un abcès au voisinage, et dans ce cas la vache est bien souvent météorisée.

Il en est autrement d'une galette de fourrage à peine mastiquée qui retombe dans l'auge, témoin d'une difficulté de déglutition. Ou de boulettes de rumination dont l'odeur de rumen est caractéristique et que l'on trouve en tête d'une logette, rejetée par une vache en bonne santé dont il faudra examiner la dentition.

Salive ou lait, fourrage ou contenu du rumen ?

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Le Gaec compte 4 associés, 6 salariés, dont 2 mi-temps, et un apprenti. L’atelier lait emploie 3,5 UTH, la transformation 2,5 UTH et la vente 1,5 UTH.  © V. Bargain
[ Lait bio ] Le Gaec de Rublé veut être autonome à tous les niveaux
Au Gaec de Rublé, en Loire-Atlantique, l’autonomie pour la production, la commercialisation et désormais l’énergie est un point…
Angeline, Thierry et Emmanuel Ciapa. Les trois associés emploient un apprenti et un salarié cinq mois par an. © Ciapa
Être éleveur dans un désert laitier
Être isolé dans une région de grandes cultures pose de nombreuses difficultés : suivis technique et vétérinaire…
Sorgho fourrager sursemé dans une prairie permanente après un travail superficiel du sol au covercrop. Par son effet sur la plisse de la prairie, il permet une meilleure implantation du sursemis prairial réalisé ensuite  à l'automne.  © S. Guibert
Du sorgho sursemé et pâturé pour le creux d’été
Comment rendre les prairies productives pendant les quatre mois d'été? Frédéric Lenglet, dans la Sarthe, a sursemé en juin 2019…
Benjamin Boileau, avec sa fille Lily. Cent hectares autour de la ferme sont pâturables. © V. Bargain
Cinq races pour des croisements trois voies
Le Gaec de Rublé en Loire Atlantique a réalisé un gros travail sur la génétique pour l’adaptation du troupeau au…
La laiterie des Montagnes d’Auzances a créé la beurrerie dans des locaux existants pour fabriquer des petits volumes à forte valeur ajoutée. © LMA
Dans la Creuse : Le beurre de baratte pour sortir du marasme du lait UHT
La laiterie des Montagnes d’Auzances a lancé une fabrication de beure de baratte en partenariat avec Montlait pour pérenniser une…
vaches laitières au pâturage agriculture biologique
La filière laitière bio française dessine son modèle
Pour éviter une crise de confiance, le lait bio doit garder sa longueur d'avance face aux laits différenciés, et montrer ses…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière