Aller au contenu principal

« Chef d’entreprise, c’est avant tout un état d’esprit »

Au Gaec de l’Aubépine en Mayenne, se former et participer à des groupes de progrès est le fil conducteur de l’exploitation.

Raphaël et Stéphane Côme. "Il faut de la technique bien sûr, mais au service de l'économique."
© E. Bignon

Dans ce Gaec en système de polyculture-élevage, les trois frères revendiquent chacun un domaine de compétence. Raphaël gère l’atelier lait (523 000 l) et la compta, Stéphane les 200 ha de cultures et les taurillons (60), et Mickaël a en charge les 60 Limousines et 120 truies NE. Chacun cultive une vraie fibre de chef d’entreprise, et ce n’est pas un hasard si la marge de chaque atelier se situe tous les ans dans le quart supérieur des exploitations. « Pour nous, le plus important sur l’exploitation est d’acquérir une autonomie de décision et de toujours rester maîtres de nos choix, expose Raphaël Côme. Cela ne signifie pas pour autant qu’il faille réfléchir seuls. Au contraire, il faut savoir s’entourer et bien choisir ses partenaires. » Les exploitants ont opté pour du conseil indépendant. Ils adhèrent notamment à Synovia (ex-Clasel) pour l’atelier lait et à Casea pour les cultures.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Un salarié a été embauché pour la traite du soir, cinq jours par semaine et un dimanche sur trois. © R. Marqué
Au Gaec Dyna'Milk en Ille-et-Vilaine : « Nous avons vendu le robot et réinvesti dans une salle de traite pour nos 125 vaches »
À l’occasion de son agrandissement, le Gaec Dyna’Milk a fait machine arrière sur la stratégie de traite. Les associés ont préféré…
Classement des groupes laitiers dans le monde, par chiffre d'affaires
Le top 20 des laiteries dans le monde en 2020
Les deux transformateurs laitiers leader en Chine poursuivent leur progression dans le classement Top 20 de la Rabobank pour…
"Le génotypage nous permet d'élever moins de génisses"
En ciblant le renouvellement sur les meilleures génisses et vaches, le Gaec Cadro atteint aujourd'hui 125 points d'ISU contre 101…
La forme des paddocks est modulable
Au lieu d’opter de façon cartésienne pour des paddocks rectangulaires, pourquoi ne pas adapter la forme des parcelles pour lever…
Le Gaec a choisi le tapis du constructeur Geoffroy (Nièvre) car il proposait une auge en acier galvanisée alors que, pour les concurrents, il fallait la construire. Elle est posée sur une dalle en béton. © CA 15
Dans le Cantal : un tapis d’alimentation pour gagner de la place dans la stabulation
Dans ce bâtiment rénové, le remplacement d’une table d’alimentation par un tapis d’affourragement a permis de doubler le nombre…
« Au nom de la Terre » : pendant le tournage, le robot de traite a continué à tourner
Portail réussir
Le temps du tournage du film « Au nom de la Terre », sorti il y a un an, la ferme de la Touche, à Saint-Pierre-sur Orthe en…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière