Aller au contenu principal

Calculer sa marge sur coût alimentaire en quelques clics

L’application gratuite Eva’lait des chambres d’agriculture de Bretagne(1) calcule votre marge sur coût alimentaire et repère une utilisation de concentrés à pertes.

Eva’lait permet de répondre à une question simple : le lait produit avec mes aliments complémentaires est-il rentable ? Le calcul de la marge sur coût alimentaire n’est pas nouveau en soi. Plusieurs organismes de conseil en élevage l’utilisent déjà depuis nombreuses années, en faisant un bilan sur le mois écoulé. L’intérêt est de voir rapidement ce qu’il reste entre le prix versé par la laiterie et ce que coûte l’alimentation des vaches sur la période. Bref, cet indicateur est un bon moyen de voir si vous êtes dans le coup ou s’il y a besoin de réajuster le tir. « Certes, ce critère n’est pas parfait puisqu’il ne prend pas en compte l’impact des charges de structure, a rappelé Elodie Tranvoiz, des chambres d’agriculture de Bretagne, au Space. Mais quand on sait qu’entre les exploitations situées dans le tiers supérieur et celles du tiers inférieur, 70 % des écarts sur l’EBE hors main-d’œuvre proviennent de la marge brute, on comprend l’intérêt d’approcher l’efficacité économique de la ration. » Et de piloter sa marge sur coût alimentaire. En outre, « les charges de structure, on ne les change pas du jour au lendemain, souligne Jean-Jacques Déniel, éleveur et élu des chambres d’agriculture de Bretagne. Alors qu’il est possible d’agir à plus court terme sur le coût alimentaire, avec des marges de progrès importantes, quel que soit le système. »

Un autodiagnostic pour savoir jusqu’où déplacer le curseur

Dans Eva’lait, c’est le litrage de la dernière collecte et les éléments de la ration du moment qui sont utilisés dans l’évaluation. « L’intérêt est que l’éleveur peut accéder à ce calcul facilement, quand il le souhaite, et en toute autonomie. L’application utilise des critères simples dont les éleveurs disposent habituellement. » Concrètement, cinq onglets (mes vaches, mon lait, mes fourrages, mes aliments, coûts des fourrages) sont à renseigner. Le coût fourrager inclut les travaux par tiers, mais pas les amortissements, ni la main-d’œuvre exploitant. Le coût total sur l’herbe par tonne de matière sèche est ventilé entre les différents modes d’exploitation possibles (pâturage, ensilage, enrubannage...) selon une clé de répartition prédéfinie.

L’autre particularité de l’outil est de calculer la marge sur coût alimentaire du lait vendu en distinguant le lait produit par la ration de base équilibrée de celui obtenu avec les aliments concentrés. « L’application sépare en fait les coûts de la ration en plusieurs fractions, précise la conseillère. On distingue la rentabilité du lait produit par la ration de base qui inclut les fourrages et le correcteur éventuel pour l’équilibre énergie-azote (100 g de PDIE/UFL), de celle du lait produit avec les concentrés au-delà de l’équilibre énergie-azote de la ration. » Au-delà du suivi de l’évolution de la marge, l’outil permet de se poser les bonnes questions et d’aller plus loin dans la réflexion sur le coût alimentaire. À vos tablettes !

(1) evalait.bretagne.chambagri.fr
eva.pdf (125.84 Ko)

Les plus lus

Éliane Riou. « Dans notre nouvelle TPA 2x16, nos mettons 1h15 pour traire 140 vaches à deux, hors lavage. Une traite rapide et fluide, sans effort physique, c’est 100 % de plaisir ! »
« Dans une salle de traite, ce sont les détails qui font toute la différence »
Au Gaec de Kermouster, dans le Finistère, les associés ont mûri leur projet pour limiter les efforts physiques à la traite grâce…
Olivier et Béatrice Piron. « Nous privilégions un système très simple avec peu de vaches, pour rester efficaces tout en veillant à l'aspect travail. »
« Avec nos 49 vaches laitières, prévention rime avec efficacité économique »
L’EARL Les chapelles, en Ille-et-Vilaine, se distingue avec un système intensif mêlant maïs toute l’année et herbe pâturée.…
Le choix de griffes plus légères et de tuyaux en silicone soulage les bras et les épaules.
« Rénover la salle de traite pour tenir jusqu’à la retraite ! »
Dans le Finistère, le Gaec du Bois Noir a agrandi et rééquipé sa salle de traite, en vue de réduire la durée et la pénibilité de…
Prix du lait : Sodiaal abandonne son prix B
À partir du 1er avril, le prix B disparaît chez Sodiaal. Un « prix unique » sera mis en place pour l’ensemble de la…
Alexis, 28 ans, et Cyril, 32 ans, avec leur père Didier Magnière, 61 ans. « Nous partageons une vraie passion pour la race Simmental et n’aimons pas trop faire du tracteur. »
« Nous avons remis à plat tout notre système de production laitier pour devenir autonomes »
En Côte-d’Or, le Gaec Magniere a repensé totalement son assolement et ses rotations. Il est devenu complètement autonome en…
Le Casdar Ergotraite inclut une analyse biomécanique des mouvements par « motion capture ».
Traite : des hauteurs de quais trop souvent inadéquates
La hauteur des planchers mammaires à la traite a un impact important sur la posture du trayeur et le risque de troubles musculo-…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière