Aller au contenu principal

« Avec le changement climatique, le maïs est devenu possible chez nous à 1 000 mètres d’altitude »

À 1 000 mètres d’altitude dans le Cantal, le Gaec Charroux produit 700 000 litres de lait dans un système qui reste basé sur l’herbe. Pour sécuriser les stocks fourragers, face aux sécheresses à répétition, les quatre associés ont introduit depuis 2019 du maïs dans l’assolement.

« Le problème ici, c’est le sec. Il faut prévoir des stocks », affirme Gilles Charrade, installé en Gaec avec sa femme Nadine, son fils Romain et sa belle-sœur Sylvie Roux. À 1 000 mètres d’altitude, sur ce plateau très venteux au nord-est du Cantal, les sécheresses sont la norme. La période de pleine pousse de l’herbe ne dure guère plus de deux semaines. Cet été a été particulièrement chaud et sec. « Nous avons eu deux mois de rupture de pâturage, contre une dizaine de jours d’habitude. Dès le 20 juin, les vaches ne sont sorties que la nuit et sont passées en ration hivernale. Avec le retour de la pluie au 15 août, elles ont pu ressortir la journée pour pâturer. » Heureusement, les stocks « exceptionnels » de 2021 ont permis de faire face.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Le tournesol se montre moins souple qu’un maïs pour une récolte au stade optimal. Ici, le stade apparaît un peu dépassé. Seuls les deux premiers étages foliaires devraient être sénescents.
L’ensilage de tournesol en élevage laitier, un essai qui reste à transformer
La coopérative Agrial a testé l’ensilage de tournesol aux niveaux agronomique et zootechnique. Le premier bilan conclut à une…
La contractualisation de la viande issue du cheptel laitier, c’est maintenant
À compter du 1er janvier 2023, la contractualisation voulue par la loi Egalim 2 devient obligatoire pour les vaches de…
Dans le Grand Ouest, 46 % des exploitations étaient en situation critique en 2021 !
Les trésoreries des exploitations laitières du Grand Ouest sont préoccupantes
L’Observatoire de l’endettement et des trésoreries montre une situation 2021 meilleure que 2020 en moyenne pour les éleveurs…
Le prix du lait en Europe monte encore en septembre
Le prix du lait en Europe monte encore en septembre
Malgré la baisse des cotations laitières, le prix du lait continue de progresser légèrement dans certaines laiteries. Les prix…
La protection des races menacées reste au programme des MAEC pour la PAC 2023-2027, comme la  froment du Léon.
Pac : Ne pas louper les MAEC !
Si vous avez peu d’efforts à fournir pour entrer dans une MAEC, il serait dommage de passer à côté. Les éleveurs bio auront…
Danone propose aux éleveurs des volumes de lait supplémentaires à produire, mais peine à augmenter suffisamment le prix.
En Normandie, Danone revalorise le prix du lait
Face à un prix calculé par la formule contractuelle trop bas par rapport à l’inflation des coûts en élevage, Danone a revalorisé…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière