Aller au contenu principal

AOP cantal et laguiole : Le respect des cahiers des charges révélé par l'analyse du lait de tank

Prédire la composition de la ration des vaches et vérifier le respect des pratiques des cahiers de charges des fromages AOP à partir des spectres MIR des laits de tank, c’est désormais possible.

 © B. Griffoul
© B. Griffoul

Une étude récente pilotée par l’Inra(1) et menée à une échelle pilote dans le Cantal et le Nord-Aveyron a montré que l’on peut authentifier indirectement l’alimentation des vaches à partir du spectre dans le moyen infrarouge (MIR) du lait de tank. La spectrométrie MIR est utilisée depuis longtemps en routine dans les laboratoires d'analyse du lait pour déterminer les différents éléments liés au paiement du lait. Les chercheurs ont mis à l’épreuve les cahiers des charges des AOP fromagères cantal et laguiole. En croisant les analyses des spectres MIR de 7 600 laits de tank (AOP et non AOP) et les enquêtes relatives à l’alimentation des troupeaux issus de 1 355 fermes, ils ont établi des modèles statistiques et des équations qui ont abouti à des indicateurs d’authentification.

La démarche nécessite un bilan annuel par ferme

« Le modèle que nous avons mis en place se montre insatisfaisant quand les critères du cahier des charges sont pris un à un. Par contre, il se révèle performant si l’on considère le respect global du cahier des charges en prenant en compte l’ensemble des critères », détaille Mauro Coppa, de l’Inra, qui estime que la qualité du modèle est suffisante pour cibler les contrôles en élevages. « Les prédictions et discriminations établies sont utilisables pour fournir des indicateurs qui permettront à la fois de faciliter l’accompagnement des éleveurs dans l’application des cahiers des charges et d’apporter de la transparence aux consommateurs. »

Reste à savoir si d’autres filières AOP seront intéressées pour développer un tel outil. Y verront-elles un moyen pour renforcer leur image et prouver qu’elles travaillent bien, ou plutôt un mode de surveillance des producteurs à distance ?  

(1) Avec le pôle fromager AOP Massif central, Cantal Conseil élevage, Agrolab’s, Cniel.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Une action de relevé de prix en supermarché. L'objectif est de faire passer des hausses de prix des produits laitiers et qu'elles soient répercutées aux producteurs.
Prix du lait : Les éleveurs français s'impatientent
Avec 428,5 €/1000 l pour Lactalis de prix de base en 38/32 sur juin-juillet-août en moyenne nationale et environ 415 € de prix…
Stéphane Luet, éleveur dans le Maine-et-Loire. " Depuis début juillet, les laitières sont passées à 100 % en ration hivernale. Les génisses et les vaches taries ont commencé à être complémentées depuis mi- juin, soit trois semaines plus tôt que d'habitude."
« Je m’attends à un hiver compliqué pour produire du lait »
Installé à Noyant la Gravoyère dans le Maine-et-Loire sur un élevage de 75 Prim'Holstein à 8500 litres, Stéphane Luet n'avait…
Les betteraves fourragères sont majoritairement mélangées à de la paille, du foin ou de l’ensilage de maïs.
Les éleveurs laitiers sont de plus en plus séduits par la betterave fourragère
La betterave fourragère assure une sécurité alimentaire à l’élevage, tant en volume qu’en valeur nutritionnelle. Quelle que soit…
Dans les conditions climatiques actuelles, de nombreux chantiers de récoltes de maïs commenceront avant le 15 août.
Les récoltes de maïs fourrage ont déjà commencé
Les premiers chantiers d’ensilage de maïs fourrage ont déjà débuté.
En aménageant une ancienne grange en escape game, Romain Soucaze entend attirer un nouveau public sur sa ferme où il vend du lait cru et du beurre.
Un escape game à la ferme
Enfermés dans une ancienne grange, les visiteurs de la ferme « Chez Sancet » découvriront au fil des énigmes la tradition…
La FNPL promet des manifestations si le prix du lait n’augmente pas à la rentrée
Le syndicat met la pression sur les distributeurs : si le prix de la brique de lait n’augmente pas d’ici le 1er
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière