Aller au contenu principal

L‘Agroécologie montre ses performances agronomiques et environnementales

L’agroécologie est-elle rentable pour l’agriculteur ? Selon une étude publiée récemment par France Stratégie, la réponse est oui. Les exploitations engagées dans une démarche d’agroécologie (agriculture biologique, MAEC systèmes, haute valeur environnementale, fermes Dephy), produisent en moyenne des résultats économiques meilleurs que ceux de l’agriculture conventionnelle. Les principales conclusions sont présentées dans l’Oise agricole.

© France Stratégie

Les exploitations agricoles relevant de l’agroécologie sont celles engagées dans l’agriculture biologique mais aussi celles ayant adopté les MAEC (mesures agroenvironnementales et climatiques) systèmes ou le cadre HVE (haute valeur environnementale) ainsi que les fermes Dephy.

France Stratégie, institution autonome placée auprès du Premier ministre,  vient de publier une étude sur « les performances économiques et agroenvironnementales de l’agroécologie » L’étude est basée sur « l’analyse de données économiques issues de la littérature scientifique », indique l'Oise agricole. Elle a pour objectif de répondre à la question : l’agroécologie est-elle rentable pour l’agriculteur ?

L'Agroécologie plus rentable mais moins aidée

Le média agricole présente les principales conclusions de ce travail. « Sur la base de l’analyse de données économiques issues de la littérature scientifique, complétée par un modèle élaboré à l’échelle d’une exploitation céréalière type, les auteurs estiment que les exploitations agroécologiques présentent en général des résultats économiques à moyen terme supérieurs à ceux des exploitations conventionnelles, avant les aides de la PAC », commente le journal.

L’étude suggère cependant qu’il faudrait « proportionner les aides publiques allouées aux exploitations agricoles – notamment les aides de la politique agricole commune – aux efforts des agriculteurs pour réduire leur impact sur l’environnement ou pour fournir des services environnementaux », peut-on lire dans l’Oise agricole.

Meilleurs prix de vente en agriculture biologique

« C’est particulièrement le cas des exploitations en agriculture biologique (AB) qui affichent le plus souvent un gain économique au terme de leur période de transition, » ajoute l’Oise agricole. Ces exploitations bénéficient d’une réduction des charges d’intrants et d’un prix de commercialisation des produits plus élevés qui permettent de compenser l’augmentation des charges de mécanisation et de main d’œuvre ainsi que la baisse des rendements.

Les vins bio en particulier bénéficient d’une « très bonne valorisation », précise encore l’Oise agricole. Le phénomène est moins important pour l’élevage laitier ou le maraîchage. En élevage bovin viande, en revanche, l’étude avance que les résultats dégagés seraient moins favorables qu’en conventionnel.

 

Lire l’intégralité de l’article « Les performances économiques et environnementales de l’agroécologie » dans l’Oise agricole.

 

 

Etude complète et documents à télécharger sur le site de France Stratégie.

Les plus lus

« Au nom de la Terre » : pendant le tournage, le robot de traite a continué à tourner
Le temps du tournage du film « Au nom de la Terre », sorti il y a un an, la ferme de la Touche, à Saint-Pierre-sur Orthe en…
Le kernza, une céréale pérenne, « modèle et prometteuse » pour diversifier les systèmes
C’est une nouvelle culture qui pourrait diversifier les systèmes. Le kernza est une céréale pérenne. Elle fait l’objet de…
Les agriculteurs méthaniseurs en colère contre la baisse annoncée des tarifs
Le nouveau cadre tarifaire de l’énergie issue de la méthanisation « défavoriserait fortement les sites agricoles de petite et…
Bien-être animal : un groupe Facebook s'attaque au RIP pour les animaux d'Hugo Clément
Franck Reynier est l’initiateur du groupe Facebook « Unis pour la ruralité » qui dit « Non au Rip » sur les animaux. Il a accepté…
« Le RIP pour les animaux s’essouffle » observe Jean-Baptiste Moreau, éleveur et député
Jean-Baptiste Moreau est agriculteur dans la Creuse et député. Il se prononce contre le projet de référendum sur les animaux…
Vital Concept sur le Tour de France : certains coureurs « deviendront sans doute agriculteurs »
Patrice Etienne, à la tête de l’entreprise de fourniture agricole Vital-Concept, a décidé de s’engager il y a trois ans dans le…
Publicité