Aller au contenu principal

Emploi agricole
Main d'œuvre : l'agriculture peine toujours à recruter

Emplois saisonniers, remplacement ou contrats à durée indéterminée : les candidats qualifiés et motivés font défaut. Les entreprises et organisations agricoles tentent de les attirer et un site permet de mettre en relation chercheurs d’emploi et employeurs.

© Jean-Charles Gutner

L’agriculture et l’agroalimentaire recrutent mais doivent faire face à une pénurie de main d’œuvre. Tel est le constat dans de nombreuses productions et dans de nombreuses régions.

Du coup, les entreprises font preuve d’imagination pour trouver des candidats. « En Bretagne, la Cooperl se lance dans une démarche ambitieuse qui englobe la détection des candidats et leur formation en apprentissage » rapporte Réussir Porc.

Initiative similaire, cette fois en viticulture. La région Centre Val de Loire vient de « lancer une formation pour faire face aux postes à pourvoir », relate France Bleu. Car la vigne recrute mais « elle peine à trouver des bras, notamment dans les plus petits vignobles comme ceux de Reuilly et Quincy ».

Pour mettre en adéquation l’offre et la demande, le gouvernement a créé un site internet qui a fait peau neuve début 2019. lagriculture-recrute.org met en relation les candidats et les employeurs dans toutes les régions de France.

Dans l’Oise, les professionnels rencontrent comme dans beaucoup de régions des « difficultés récurrentes » à recruter dans le secteur agricole, note l’Oise agricole. C’est pourquoi, « la Fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles (FDSEA) du département s’est rapproché, depuis mars 2014, de l’Association nationale pour l’emploi et la formation en agriculture (Anefa), » explique le journal départemental.

La pénurie de main d’œuvre peut aussi se faire sentir sur les exploitations agricoles, pour assurer des remplacements. L’Auvergne agricole cite le cas des secteurs de Besse et d’Ardes-sur-Couze où « le Service de remplacement a bien du mal à répondre aux attentes de ses adhérents ». Rien que sur ces deux zones de production, l’association recherche depuis plusieurs mois cinq salariés en équivalent temps plein (ETP). « La difficulté n’est pas de les former mais de les garder », explique Frédéric Roux, animateur du réseau.

Lire aussi dasns La Dépêche : "Agriculture, services, restauration : les secteurs qui  recrutent le plus"

et dans l'Agriculteur de l'Aisne : "  Plus de 250 000 projets de recrutement en agriculture en 2019 ".

Les plus lus

Le meilleur de l'humour des agriculteurs sur les réseaux sociaux
L'humour agricole est une vieille tradition qui a trouvé sa place sur les réseaux sociaux. Autodérision, humour vache, absurde,…
Sophie Renaud, Miss France agricole 2021 : « On voit qu’il y a des femmes en agriculture grâce à Instagram »
Sophie Renaud s’est installée sur la ferme familiale en 2016. Elle communique beaucoup pour défendre son métier et la place des…
Preview image for the video "😱 18 BATTEUSES DANS 1 PARCELLE - Dernières moissons à l'ETA GABARD".
18 batteuses dans une parcelle, qui est derrière la vidéo qui fait le buzz ?
Mise en ligne vendredi 29 juillet sur Youtube, la vidéo cumule les vues. Elle est signée Honoré Sarrazin, jeune vidéaste et futur…
L’agriculture bio tire le marché des produits phytos vers le haut
Les ventes de produits phytopharmaceutiques aux distributeurs pour l’année 2021 ont augmenté. C'est l'agriculture bio qui a…
Benoît Le Baube de la ferme de Cagnolle répond à la vidéo du Parisien sur le maraîcher de Marcoussis Marc Mascetti.
[Video] Faire pousser des légumes sans eau ? La ferme de Cagnolle répond au maraîcher de Marcoussis
Alors que la France traverse une sécheresse historique, une vidéo du Parisien sur Marc Mascetti, maraîcher à Marcoussis,…
Production de fourrages : quel sera l’impact du changement climatique en 2070 ?
Le changement climatique s’accélère et l’agriculture est directement impactée. Quid des années futures avec le réchauffement…
Publicité