Aller au contenu principal

L’agriculture n’est pas le bouc émissaire des inondations

Que d'eau, que d'eau. Mais les pratiques agricoles n'y sont pour rien. L'urbanisation, en revanche...

Adjointe Europe écologie les verts à la mairie de Paris, Célia Blauel semble persuadée que si le Zouave du Pont de l’Alma a les pieds dans l’eau, c’est la faute aux agriculteurs. Eh bien non, on ne peut pas les accuser de tout. En l’occurrence, si Gavroche a encore le nez dans le ruisseau en 2018, c’est surtout la faute à l’urbanisation.

Le sujet a fait l’objet d’une chronique sur Europe 1 le 30 janvier. Géraldine Woessner a expliqué dans « le vrai-faux » d’Europe matin que le trop-plein que l’on observe en ce mois de janvier est surtout dû au trop de pluie. « Il est tombé depuis deux mois beaucoup plus de pluies que ce que les sols peuvent naturellement stocker ». Conséquence, ça déborde. Et encore plus là ou l’urbanisation a gagné du terrain. Si l’on bétonne les terres agricoles, et en particulier en zone inondable, l’eau ruisselle, et rapidement, la coupe est pleine. La responsable des inondations est donc plus l’artificialisation des sols que l’agriculture.

En attendant, il n’y a plus qu’à attendre la décrue. Le pic de 5,84 mètres a été atteint à Paris. C’est désormais la Normandie qui scrute la crue de la Seine. Consolons-nous en regardant les beaux paysages que ces épisodes climatiques peuvent aussi façonner. Et en nous disant que nous ne sommes pas les seuls. Les vaches guyanaises, elles aussi, ont les pieds dans l’eau. En témoigne cette photo de zébus dans les marécages près de la rivière de Kaw, dans la région de Régina, le 3 janvier 2018. Pour eux, l’heure n’est plus à la recherche du bouc émissaire mais à la résignation.

Les plus lus

Julien Denormandie masque gouvernement agriculture
[INTERVIEW] RIP, viande végétale, PAC, retenues d'eau : le ministre de l'Agriculture prend position
Pour le ministre de l'Agriculture, les zones intermédiaires sont « un sujet de préoccupation majeur ». Recevant Agra Presse et la…
gendarmerie
Un éleveur verbalisé 135 € par la gendarmerie pour le transport de cinq veaux dans un utilitaire
Le fait-divers remonte au vendredi 9 octobre. Un éleveur rentre d’une foire aux bestiaux en Meurthe-et-Moselle. A bord de son…
Un blé à plus de 200 €/t : des signaux positifs sur le marché des céréales
Le blé a franchi le cap des 200 €t rendue Rouen. Autre signal positif : le blé français gagne en compétitivité face à l’origine…
Le salon de l'agriculture 2021 est annulé
La décision était attendue avec la crise du coronavirus. L’édition 2021 du Salon international de l’agriculture de Paris est…
En Ile-de-France, une ferme bio trouble la tranquillité des néo-ruraux
Nouvel épisode de tension entre professionnels agricoles et riverains dont la vision de la ruralité rime surtout avec…
La « plus grande ferme d’insectes au monde » va s'installer près d'Amiens
Après Dole dans le Jura, la start-up française Ÿnsect devrait mettre en production un deuxième site au nord d’Amiens, dans la…
Publicité