Aller au contenu principal

Portail Réussir: le média dédié à l'agriculture, l'agroalimentaire et l'alimentation.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Elevage bovin
La viande colombienne aux anabolisants est-elle à l'origine d'un contrôle antidopage positif d'un tennisman ?

© JessicaLee-Photography

Robert Farah, a été contrôlé positif à un anabolisant. Pour le tennisman, la sanction est lourde : il ne participera pas à l’Open d’Australie et il risque « jusqu’à quatre ans de suspension », affirme Le Figaro. Après avoir remporté en 2019 avec son coéquipier le tournoi de Wimbledon et l’US Open de tennis, l’arrêt est brutal pour le Colombien de 32 ans.

 

La substance détectée dans les analyses du joueur est la boldénone, un anabolisant vendu « librement en Colombie sur ordonnance vétérinaire » que l’on retrouverait dans « un échantillon de bœuf sur quatre » dans ce pays d’Amérique du Sud, précise encore le journal. La molécule, décrite sur Wikipédia comme un stéroïde anabolique-androgène naturel est utilisée pour stimuler la musculation et la croissance du bœuf. Mais la molécule est considérée comme un produit dopant par l'Agence mondiale antidopage (AMA) et donc interdite.

 

 

Robert Farah affirme que ce test positif est dû à une consommation de viande contaminée par l’anabolisant. Dans le monde du sport, ce n’est pas la première mettant en cause une viande issue d’élevage bovin utilisant des anabolisants. En 2010, déjà, le cycliste espagnol Alberto Contador avait lui aussi été contrôlé positif à un test antidopage. La molécule incriminée était le clenbutérol. Là aussi, le coureur a mis en cause de la viande contaminée. Après deux ans de suspension et la perte de sa victoire du Tour de France 2010, il est probable que le cycliste surveille de près aujourd’hui la provenance des viandes bovines qu’il mange.

Les plus lus

Boisselet distribue le pulvériseur Agromy en exclusivité
Machinisme
Le spécialiste bourguignon du travail du sol dans les vignes Boisselet construit des pulvériseurs Agromy.
Banane : un vent de fermeté
Les Marchés

Un vent d’optimisme souffle sur le marché de la banane en Europe depuis fin 2019 - début 2020. Les premières semaines de…

Restauration collective : des pâtes bio dans la Sarthe
La dépêche

À Yvré-l’Évêque, juste en bordure du Mans (Sarthe), Jocelyne Jourdain et Matthieu Chartier se sont lancés dans la production…

Un concours pour ceux qui « osent imaginer de nouvelles façons de mieux manger »
La 7e édition du concours IdFood est lancée depuis le 23 janvier et il va récompenser cette année encore des projets d…
Les considérables pouvoirs du microbiote
Lait
Chez les ruminants comme chez les humains, la flore qui colonise le système digestif - le microbiote - a un…
Ino, les broyeurs de cultures slovènes
Machinisme

Dirigeant de BLCU (bureau de liaison commerciale usine), Nicolas Barras représente en France la marque solvène Ino depuis deux…

Publicité