Aller au contenu principal

Concours général agricole
La tomme Ti Bizen, un plaisir d’argent

Parmi les 13 nouvelles entreprises participantes au concours général agricole cette année, la ferme de Kerbizien a reçu une médaille d’argent pour sa tomme Plaisir Ti Bizen au lait cru. Issue d’un élevage en AB avec pâturage et foin séché en grange, elle donne un coup de pouce à la jeune exploitation.

Christelle Martin a imaginé la recette de la tomme Plaisir Ti Bizen qui a gagné une médaille d’argent au concours agricole général 2022.
© Ferme de Kerbizien

L’histoire de la tomme plaisir se fonde avec l’aventure de Christelle Martin et de Mickaël Gergaud, reconverti après une carrière de menuisier, tous deux installés hors cadre familial en 2017 à Noyal-Muzillac dans le Morbihan. « L’exploitation était en bio depuis 2011 », retrace Christelle Martin, elle y avait fait ses stages de Bac et BTS Acse. La ferme pratiquait déjà la race trois voies, avec des Prim’holstein et des Rouge norvégiennes, auxquelles l’agricultrice a ajouté la race montbélliarde qui l’a conquise lors d’un stage dans le Jura. Au pâturage toute l’année, s’ajoutent le foin séché en grange et « un peu de maïs ensilage sous épi » dans la ration, sur une surface totale de 120 hectares répartie sur deux sites de 7 km de distance.

 

Une fromagerie du réseau Invitation à la ferme

Projet d’une troisième associée, la fromagerie a été lancée dès l’installation. Un temps remise en cause avec son départ, elle a été reprise par Christelle Martin elle-même, « le réseau Invitation à la ferme a permis de redémarrer l’activité en me formant à cette transformation ». Elle apprend le métier auprès d’un fromager au sein de la ferme et passe trois jours en observation dans une exploitation du réseau. « On a eu un super suivi », salue-t-elle. Le principe de la mutualisation l’a séduite : les recettes, le marketing, la communication. Sinon, « on se mettait encore une panoplie de métiers sur le dos ». Chance du débutant, les premiers fromages sortent au moment du premier confinement, en mars 2020. Ils sont commercialisés à 80 km autour de la ferme, dans les grandes surfaces, auprès de fromagers, supérettes et magasins de producteurs. Le succès de la vente directe lui permet d’embaucher quatre salariés à la fromagerie et un à la ferme, avec Mickaël. Et lui permet d’espérer retourner à ses premières amours, les vaches, dès que possible.

 

 

Résultat du travail de l’exploitation

La tomme plaisir est une pâte pressée non cuite. « La croûte est lavée deux fois par semaine, affinée deux mois en cave. Elle est orangée, sa pâte moelleuse donne un goût légèrement fruité. » Le secret de son succès est « le travail sur l’exploitation et notamment l’alimentation », qualité de l’herbe, foin. « Si le lait n’est pas bon à la base, on n’arrivera pas à faire de bons fromages », affirme l’éleveuse fromagère. La consécration a failli ne jamais voir le jour : après des mésaventures liées à l’expédition, la tomme est bien livrée au concours général à Paris, en temps et en heure.  « Le lundi, on m’a appelée pour me dire qu’on avait une médaille, se souvient avec émotion Christelle Martin, on est content de s’être battu jusqu’au bout ». Si la ferme a déjà bien investi dans la communication avec l’embauche d’une salariée qui anime les réseaux sociaux et assure les animations dans les commerces, « la médaille a bien boosté les ventes, reconnaît Christelle Martin, surtout localement ». Une médaille qui rejaillit sur les autres fromages de la ferme, « on a l’impression que ça eu un effet sur les autres produits ».

 

Une année faste pour la Bretagne
Année record de médailles pour la Bretagne qui a présenté 574 produits, portés par 166 candidats. 144 médailles ont été attribuées (contre 135 en 2019). La répartition atteste de la diversité des produits agricoles et conchylicoles bretons : 7 bières, 25 charcuteries, 43 cidres/poirés et jus de pomme, 2 confitures, 3 eaux de vie, 1 miel, 3 mistelles-pommeau, 26 produits laitiers, 25 produits de l’aquaculture, 4 volailles, 4 viandes et 1 rhum.
Pour cette 129e édition, la Bretagne se classe au 4e rang des régions, derrière l’Auvergne-Rhône-Alpes, la Nouvelle Aquitaine et l’Occitanie.

Les plus lus

« Il va falloir démondialiser l’agriculture » selon Jean-Marc Jancovici

Face aux défis qui attendent l’agriculture, une forme de protectionnisme sera nécessaire selon l’ingénieur consultant en…

Arnaud Rousseau, président de la FNSEA, dans un de ses champs à Trocy-en-Multien, en Seine-et-Marne.
Arnaud Rousseau répond aux critiques avant le Salon de l’agriculture

A quelques jours de l’ouverture du Salon de l’agriculture et après le fort mouvement de contestation agricole, le président de…

Bérénice Walton devant ses vaches Bazadaises
Agriculture et climat : quatre familles d’agriculteurs à l’honneur sur M6

La chaîne M6 diffuse ce dimanche 11 février en prime time un documentaire de Zone interdite coproduit par Edouard Bergeon et…

Jean-Marc Jancovici, ce lundi 5 février sur RTL.
« Produire plus propre et moins cher : une équation impossible pour les agriculteurs » selon Jean-Marc Jancovici

Le spécialiste de l’énergie Jean-Marc Jancovici a réagi ce matin sur RTL à la colère des agriculteurs et aux mesures prises…

David Forge, agriculteur, sur son exploitation agricole en Touraine.
Ce qui bloque l’agriculture française, selon le céréalier David Forge

L’agriculteur tourangeau David Forge explique sur sa chaîne youtube pourquoi il est de plus en plus dur de dégager un revenu…

Paysage agricole au printemps avec des haies
Gérer les haies : pourquoi est-ce un tel casse-tête pour les agriculteurs ?

Pour montrer à quel point leur travail est compliqué par la réglementation française et européenne, les agriculteurs qui se…

Publicité