Aller au contenu principal
Font Size

La séparation de la vente et du conseil de produits phytopharmaceutiques entrera en vigueur le 1er janvier 2021

Le 1er janvier 2021, la vente et le conseil de produits phytosanitaires seront deux activités distinctes qui ne pourront plus être exercées par la même personne. Une nouvelle réglementation prévue par la loi EGAlim.

© Jean-Charles Gutner (archives)

C’est un héritage de la loi EGAlim : la séparation des activités de vente et de conseil de produits phytopharmaceutiques. « Si tout n’est pas arrêté à ce jour », indique Agri 53, exploitations et entreprises vont devoir adapter leur mode de travail « et s’y préparer dès 2020 », prévient le journal.

Ce principe de séparation des activités va entrer en vigueur à partir du 1er janvier 2021. A cette date « les distributeurs d’agrofournitures devront avoir choisi entre poursuivre la commercialisation de produits phytosanitaires ou conserver l’exercice du conseil, » les deux activités devenant incompatibles », explique Agri53.

Seul le « conseil de sécurité », qui précise les risques liés au produit, sera réalisé par le distributeur au moment de la vente.

La loi EGAlim distingue deux autres types de conseil conseils qui seront séparés de l’activité de vente.

Le conseil spécifique à l’utilisation des produits phytopharmaceutiques, plus communément appelé conseil de préconisation est « majoritairement réalisé aujourd’hui par les vendeurs au moment de la prise de commande », observe Alain Airiaud dans son article. A l’avenir, ce conseil ne pourra plus être délivré par le « technicien d’établissement distributeur qui aura fait le choix de la vente (…) En cas de besoin, il faudra passer par un conseiller indépendant », explique Agri 53.

Le Conseil stratégique « a pour objet d’établir pour chaque exploitation utilisatrice de produits phytosanitaires une stratégie pour la protection des cultures avec un objectif de réduction de l’usage à terme », note encore le journal.

 

Toutes les informations sur ces différents conseils et les conséquences de ces nouvelles modalités pour les exploitations sont à retrouver sur agri53.fr

 

Lire aussi Agrément des entreprises sur le site Alim'Agri du ministère de l'Agriculture

et dans L'Action agricole picarde Séparation des activités de vente et de conseil des phytos : c'est acté

et dans Réussir Vigne La séparation entre vente et conseil de phyto aura bien lieu

 

Les plus lus

Qui est Julien Denormandie nouveau ministre de l'Agriculture ?
Le secrétaire général de l’Elysée, Alexis Kohler, a annoncé, le 6 juillet, la nomination de Julien Denormandie au poste de…
[Vidéo] Un record pour le prix de l'agneau
La première semaine de juin, le prix de l'agneau a atteint 6,56 €/kg, selon l'Institut de l'élevage. Soit une hausse de +9% par…
Météo - Emmanuel Buisson de Weather Measures : « vers un été un peu plus chaud que la normale avec une grande instabilité »
La pluie est revenue mais suffira-t-elle à éloigner le spectre d’une sécheresse ou d’une canicule pour 2020. Comment se présente…
[VIDEO] Une première étape vers une retraite à 85 % du SMIC pour tous les agriculteurs
La commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale a adopté, le 10 juin, la proposition de loi d’André Chassaigne (PCF…
Crédits carbone : un premier contrat signé dans le secteur agricole
Le paiement des agriculteurs pour service environnemental rendu, les PSE, c’est parti ! Un premier contrat de vente de CO2 a été…
[Déconfinement] Les enfants d'agriculteurs auraient dû être « prioritaires » pour le retour à l'école ?
Le 22 juin, tous les élèves scolarisés en France, de la maternelle au collège, vont retrouver le chemin de l’école. Ainsi en a…
Publicité