Aller au contenu principal

Portail Réussir: le média dédié à l'agriculture, l'agroalimentaire et l'alimentation.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

La préfecture de l'Oise a imposé l'arrêt des moissons

La préfecture de l'Oise a publié un arrêté ordonnant l'arrêt des moissons dans le département. Dans les parcelles de blés, les incendies se sont multipliés. Les pompiers sont mobilisés dans différents endroits du département. Mise à jour 26/07/2019- La préfet de l'Oise a levé son interdiction jeudi 26 juillet à 12 heures.

capture facebook Sapeurs-Pompiers de l'Oise Aurélieb Dheilly
© capture facebook Sapeurs-Pompiers de l'Oise Aurélieb Dheilly

L'arrêté, signé par le préfet, a été publié jeudi après-midi. L'interdiction n'a pas de limite de temps, et les moissons sont interdites jusqu'à "nouvel ordre". Le département est classé en vigilance rouge à la canicule. Les incendies en cours, les risques encourus par la population et l'engagement des pompiers en limite capacitaire ont donc motivé cette décision préfectorale. Luc Smessaert, vice-président de la FNSEA et agriculteur dans l'Oise, indique que "c'est du jamais vu".

Selon le SDIS 60, plus de 1000 hectares sont partis en fumée lors des 3 dernières semaines de moisson. Les Jeunes Agriculteurs de l'Oise parlent même de 1500 hectares. "Soit  10 fois plus que l'an passé", selon le syndicat. Jeudi 25 juillet, une trentaine de départ de feux a également été recensée. En début de semaine, un agriculteur, piégé par les flammes est décédé.  

L'arrêté de la préfecture à finalement été levé le vendredi 26 juillet à 14 heures. Les agriculteurs doivent cependant disposer d'outils de déchaumage à proximité et avoir des réserves d'eau proches des parcelles moissonnées.

 

Lire aussi

Prévenir les risques d'incendie de moissonneuse batteuse

Les feux se multiplient : coup de chaud sur la moisson

Les plus lus

Vignette
La préfecture de l'Oise a imposé l'arrêt des moissons
La préfecture de l'Oise a publié un arrêté ordonnant l'arrêt des moissons dans le département. Dans les parcelles de blés, les…
Brexit, se préparer au "no deal"
Vigne
La prochaine échéance de l’interminable feuilleton du Brexit est fixée au 31 octobre 2019 et l’hypothèse d’une sortie sans accord…
Vignette
[VIDEO] Betteraves : Gérard Larcher ouvre la porte à une nationalisation temporaire de Cagny
Depuis l’annonce par de la fermeture de deux sucreries par Südzucker, la Confédération Générale des Planteurs de…
L’agent Michel Perrard repris par Adrien et Maxime Jouenne
Machinisme
Les nouveaux propriétaires des Ets Michel Perrard (Manche) souhaitent pérenniser la relation de proximité entretenue avec les…
Vignette
Après l’émotion des incendies de moisson, la réflexion
Les moissons 2019 resteront dans les mémoires comme celles des incendies. A situation de crise, mesure extrême : le 25 juillet…
Vignette
Un projet de ferme en aquaponie pour réhabiliter une friche industrielle près du port de Strasbourg
9000 m2 de serres chauffées par une centrale à biomasse pour produire en aquaponie 130 tonnes de productions végétales et 60…
Publicité