Aller au contenu principal

Recensement agricole 2020
La France compte 2000 exploitations agricoles à plus de 250 000 euros de plus qu’en 2010

Les premiers résultats du recensement agricole 2020 montrent que seules les grandes exploitations agricoles de plus de 250 000 euros de production brute standard ont vu leur nombre augmenter en dix ans.

Bâtiment agricole
En 2020, une exploitation agricole française sur cinq dégage par an plus de 250 000 euros de production brute standard.
© JC Gutner - archives Réussir

Les premiers résultats du Recensement agricole 2020 ont fait ressortir la disparition d’environ 100 000 exploitations agricoles en France depuis 2010. Un phénomène qui s’accompagne de l’augmentation de la taille des exploitations. Dans le détail, le ministère de l’Agriculture souligne que seules les grandes exploitations ont progressé en dix ans. Plus précisément ce sont les exploitations dégageant plus de 250 000 euros par an de production brute standard (PBS) (1) dont le nombre a augmenté de 3,4% en dix ans, soit 2000 exploitations en plus. Elles représentent désormais une exploitation sur cinq. Dotées d’une SAU moyenne de 136 hectares, ces grandes fermes exploitent près de 40% du territoire (soit 7 points de plus qu’en 2010) et mobilisent 45% de la force de travail agricole (soit 8 points de plus qu’en 2010).

Quasi inexistantes dans les élevages de bovins viande, d’ovins ou de caprins, ce type d’exploitation agricole « représente plus de 7 exploitations spécialisées en porcins sur 10 », rapporte la note agreste du service de statistiques du ministère de l’Agriculture sur le recensement agricole 2020.
 

48 000 micro-exploitations agricoles en moins

A l’inverse, les micro-exploitations agricoles avec moins de 25 000 euros de production brute standard par an, disposant de 12 hectares en moyenne, ont vu leur nombre reculer de 31% en dix ans, passant de 156 000 à 108 000 (soit -48 000 exploitations). Regroupant 3 exploitations agricoles sur dix, ces microexploitations ne valorisent que 5% des surfaces agricoles en France métropolitaine tout en mobilisant 10% du temps de travail des exploitations. « Nombreuses dans les élevages d’ovins, caprins ou autres herbivores, elles sont plus rares parmi les élevages de vaches laitières », souligne la note Agreste.
 

Les petites et moyennes exploitations en recul de 21%

Entre les deux, les petites exploitations agricoles, se situant entre 25 000 et 100 000 euros de production brute standard par an, avec 48 hectares de moyenne, ont vue leur nombre chuter de 21% en dix ans pour atteindre 104 000 soit. Un peu plus d’un quart des exploitations françaises se situent dans cette taille.

Les exploitations moyennes en France, disposant de 100 000 à 250 000 euros de production brute standard par an, avec 99 hectares en moyenne, ont également reculé de 21%. On compte en France 101 000 exploitations de ce type, soit un exploitation agricole française sur quatre.

 

Source : Agreste

 

(1) La production brute standard (PBS), par un jeu de coefficients attribués aux cultures et aux cheptels, donne une valeur au potentiel de production des exploitations. Elle permet de classer les exploitations en différentes tailles économiques.

Les plus lus

Il est « urgent » de s’occuper de l’agriculture alerte Jean-Marc Jancovici
Dans un message posté sur Linkedin, Jean-Marc Jancovici réagit à un article des Echos relatant la visite d’Emmanuel Macron aux…
Florian Delmas, président d'Andros
Notre système agricole et agroalimentaire français fait faillite, « et nous regardons ailleurs »
Florian Delmas, 37 ans, président d’Andros, signe une tribune cash sur ce qu’il pointe comme les dérives du système agricole et…
investissement photovoltaïque agriculture
Investissements : optimiste pour 2022, le Crédit agricole exprime des « incertitudes » pour 2023
La première banque de l’agriculture a accordé un montant record de prêts en 2021 au monde agricole et annonce un bon premier…
méthaniseur agricole
Energies renouvelables : revalorisation du tarif d’achat du biométhane
Afin d’accroître la production de biométhane en France, le gouvernement publie deux textes visant à revaloriser le tarif d’achat…
Arnaud Gaillaut, président des Jeunes agriculteurs, et Emmanuel Macron à Terres de Jim.
Pacte d’orientation et d’avenir pour l’agriculture : les 4 annonces d’Emmanuel Macron
A Terres de Jim dans le Loiret, le président de la République a annoncé les grandes pistes sur lesquelles il compte travailler…
estives Lozère sécheresse
Sécheresse – décapitalisation : « coopératives et négociants voient arriver beaucoup d’animaux depuis deux semaines »
La présidente de la Chambre d’agriculture de Lozère exprime sa crainte de voir la décapitalisation des bovins viande s’amplifier…
Publicité