Aller au contenu principal

La filière française de l’énergie solaire vent debout contre le projet de baisse des tarifs de l’électricité photovoltaïque

C’est une mesure envisagée par le gouvernement : la baisse rétroactive des tarifs d’achat de l’électricité d’origine photovoltaïque. 11 000 exploitations agricoles seraient concernées. Le secteur ne décolère pas face à ce qu’il considère comme une « défiance » des pouvoirs publics de la France.

© Marie-Annick Carré

Après les agriculteurs méthaniseurs, ce sont les acteurs du photovoltaïque qui s’insurgent contre un projet de baisse rétroactive des tarifs d’achat de l’électricité. Dans une étude réalisée en 2018, l’Ademe a évalué le nombre d’exploitations agricoles concernées par le photovoltaïque à 11 000. Le Syndicat des énergies renouvelables (SER) et la Plateforme verte ont réagi vivement contre le projet du gouvernement. Dans un communiqué en date du 17 septembre, Jean-Louis Bal, président du SER, constate : « Alors que le gouvernement a présenté le plan #FranceRelance, les moyens de l'État semblent maintenant mobilisés pour s’attaquer, rétroactivement, aux contrats d'achats photovoltaïques conclus sur la base des tarifs en vigueur avant le moratoire de 2011 ». Ces tarifs avaient été établis pour tenir compte des coûts réels dans la période pionnière du photovoltaïque, observe le syndicat, quand le prix des matériels était élevé et la rentabilité du photovoltaïque encore incertaine.

La remise en cause rétroactive de ces contrats « aurait à court terme des conséquences économiques catastrophiques », prévient le président. Le titre du communiqué laisse apparaître toute la colère des acteurs du photovoltaïque : « Transition énergétique et solaire photovoltaïque : le gouvernement s’apprête à lancer le plan #FranceDéfiance ».

Lire aussi « Les agriculteurs méthaniseurs en colère contre la baisse annoncée des tarifs ».

Les plus lus

[Mise à jour] Annulation du salon de l'agriculture 2021 : une décision sera prise avant mi-octobre
Le Salon de l'agriculture de Paris est censé se tenir du 27 février au 07 mars 2021. Interrogé par Agra Presse, son président…
« Viande végétale » : Anvol, Inaporc et Interbev attaquent « Les Nouveaux Fermiers » en justice
Anvol, Inaporc et Interbev ont décidé d’assigner les « Nouveaux Fermiers » en justice. Les attaques portent sur les termes « …
Julien Denormandie masque gouvernement agriculture
[INTERVIEW] RIP, viande végétale, PAC, retenues d'eau : le ministre de l'Agriculture prend position
Pour le ministre de l'Agriculture, les zones intermédiaires sont « un sujet de préoccupation majeur ». Recevant Agra Presse et la…
gendarmerie
Un éleveur verbalisé 135 € par la gendarmerie pour le transport de cinq veaux dans un utilitaire
Le fait-divers remonte au vendredi 9 octobre. Un éleveur rentre d’une foire aux bestiaux en Meurthe-et-Moselle. A bord de son…
Un blé à plus de 200 €/t : des signaux positifs sur le marché des céréales
Le blé a franchi le cap des 200 €t rendue Rouen. Autre signal positif : le blé français gagne en compétitivité face à l’origine…
Le salon de l'agriculture 2021 est annulé
La décision était attendue avec la crise du coronavirus. L’édition 2021 du Salon international de l’agriculture de Paris est…
Publicité