Aller au contenu principal

La filière bio prend conscience de la vie laborieuse de ses agricultrices

© Patrick Cronenberger

Pourquoi les agricultrices installées en bio sont-elles moins représentées que leurs homologues masculins à la tête des instances syndicales ?  Réponse : en raison de leur « double journée de travail ». C’est ce qui ressort d’une enquête menée en 2018 par la Fnab, la Fédération de l’agriculture bio, en partenariat avec l’Agence Bio, auprès de 2500 productrices.

Les agricultrices bio ne sont, le plus souvent, pas issues du monde agricole. Elles sont plutôt jeunes et diplômées mais côté répartition du boulot, elles s’occupent, en « grande majorité », des tâches perçues comme plus féminines. Le travail administratif, dont 80 % des femmes interrogées déclarent se charger, mais aussi la vente ou les soins aux animaux. Après ces journées bien remplies, un peu de repos serait bien mérité. Que nenni. Madame n’a guère le loisir d’y songer. Car selon l’étude, les agricultrices bio « héritent beaucoup plus que les autres françaises des corvées ménagères ».  66 % de celles qui sont en couple déclarent s'occuper « de la totalité ou presque » de ces tâches domestiques.

Pas étonnant donc qu’elles citent à 64 % le manque de temps comme principal frein à l’engagement.

Au sein de la Fnab, ces résultats ont surpris et permis une prise de conscience.

La filière a tracé des axes de travail pour parvenir à une « parité dans la gouvernance » des différents groupes syndicaux. La volonté est bien de renforcer la place des femmes dans l’agriculture biologique, voire dans d’autres réseaux.

L’ensemble des résultats de l’étude sont à retrouver sur le site de la Fnab.

Lire aussi, dans Libération : « L’égalité Femmes-Hommes : une priorité pour les agricult.rices.eurs bio ! » . Et dans Campagnes et Environnement : « La parité, une question aussi pour l’agriculture biologique ».

Les plus lus

[Mise à jour] Annulation du salon de l'agriculture 2021 : une décision sera prise avant mi-octobre
Le Salon de l'agriculture de Paris est censé se tenir du 27 février au 07 mars 2021. Interrogé par Agra Presse, son président…
« Viande végétale » : Anvol, Inaporc et Interbev attaquent « Les Nouveaux Fermiers » en justice
Anvol, Inaporc et Interbev ont décidé d’assigner les « Nouveaux Fermiers » en justice. Les attaques portent sur les termes « …
Julien Denormandie masque gouvernement agriculture
[INTERVIEW] RIP, viande végétale, PAC, retenues d'eau : le ministre de l'Agriculture prend position
Pour le ministre de l'Agriculture, les zones intermédiaires sont « un sujet de préoccupation majeur ». Recevant Agra Presse et la…
gendarmerie
Un éleveur verbalisé 135 € par la gendarmerie pour le transport de cinq veaux dans un utilitaire
Le fait-divers remonte au vendredi 9 octobre. Un éleveur rentre d’une foire aux bestiaux en Meurthe-et-Moselle. A bord de son…
Un blé à plus de 200 €/t : des signaux positifs sur le marché des céréales
Le blé a franchi le cap des 200 €t rendue Rouen. Autre signal positif : le blé français gagne en compétitivité face à l’origine…
Le salon de l'agriculture 2021 est annulé
La décision était attendue avec la crise du coronavirus. L’édition 2021 du Salon international de l’agriculture de Paris est…
Publicité