Aller au contenu principal

Fermeture de la Ferme des 1000 vaches : un débat nourri sur les réseaux sociaux

La décision a été mûrement pesée par les gérants : la Ferme des 1000 vaches, basée dans le département de la Somme, va cesser sa production laitière dès le 1er janvier 2021. La ferme comptait en réalité 800 vaches mais ne disposait à ce jour que d’une autorisation pour 500 animaux. Avec 1000 vaches, l’activité laitière aurait été viable. Elle ne l’était pas en dessous. Sur les réseaux sociaux, certains se réjouissent de cette décision quand d’autres y voient un mauvais signal pour la souveraineté alimentaire de la France.

Un porte-parole de la SCEA Cote de la Justice dans la Somme, plus connue sous le nom de Ferme des 1000 vaches, a annoncé à la presse, le 4 décembre, son intention d'arrêter son activité au 1er janvier 2021. Lancé en 2009, le projet devait franchir deux barrières importantes : une décision de la cour d'appel administrative de Douai il y plusieurs mois qui lui imposait d'abaisser son cheptel à 500 vaches, assortie de sanctions journalières en cas de non-respect. L’autorisation de doubler le cheptel était donc toujours en suspens.

D'autre part, rapporte le porte-parole à la presse locale, « la coopérative belge Milcobel, qui collectait le lait des Mille vaches, a souhaité recentrer ses activités sur la Belgique ». Malgré la fin de son projet, le porte-parole assure que « le modèle fonctionne et il est viable économiquement pour 1000 vaches. Nous avons montré la voie à d’autres éleveurs qui souhaiteraient se regrouper. Mais il ne l’est pas pour moins (de vaches, NDLR). »

Lire aussi dans Réussir Lait « La ferme des 1000 vaches ne livrera plus de lait au 1er janvier 2021 ».

Novissen, l'association de riverains opposés au projet, « apprend avec grande satisfaction » la décision, explique-t-elle dans un communiqué le 4 décembre. Nicolas Girod, porte-parole de la Confédération paysanne, qui avait fait du projet le symbole de sa lutte contre « l'industrialisation », a réagi sur Twitter : « Après plusieurs années de luttes acharnées c'est une première belle victoire contre ce modèle industriel qui montre ici toutes ses limites. »

Depuis plus de 10 ans, la ferme industrielle suscite passions et tensions. Les avis  restent très partagés et d’autres voix s’élèvent pour exprimer leur déception qu’un tel projet n’ait pu être mené à bien en France. Pour Jean-Marie Seronie, consultant agro économiste, membre de l’Académie d’agriculture, cette décision prise par les exploitants est une « mauvaise nouvelle ».  

Les écologistes, eux, saluent cette annonce. Karima Delli, militante Europe Ecologie les Verts et député européenne parle de « victoire » rendue possible grâce à la « mobilisation citoyenne ».

Fermer nos fermes pour importer notre matière première ?

Claire Dutter, agricultrice en Alsace, ne partage pas du tout cet avis et s’inquiète d’une France qui importe ses matières premières alimentaires. « Bientôt la France aux 1000 fromages faits avec du lait étranger » imagine-t-elle.

 

D Guyot répond également à la parlementaire européenne par tweet interposé en lui faisant remarquer que ce type de fermes est courant « chez nos voisins européens ».

Et maintenant, que va devenir la ferme ? La question reste pour le moment sans réponse.

Lire aussi sur Réussir Lait « La Ferme des 1000 vaches fait le buzz sur YouTube » et [Vidéo] « Visitez la ferme des 1000 vaches avec l'agri youtubeurre Etienne Fourmont ».

Les plus lus

[Agribashing] Un clip de l'éleveur Bruno Cardot pour défendre l'agriculture
Bruno Cardot, agriculteur dans l’Aisne a mis en ligne fin décembre une parodie de la chanson de Manau : La tribu de Dana. Une…
Déneigement des routes par les agriculteurs : 10 points clés pour se lancer en toute sécurité
Pour un agriculteur, déneiger les routes ne s’improvise pas. Il faut avoir signé une convention avec la collectivité. Le…
[VIDEO] Reussir Agra : nos vœux pour l'Agriculture et l'Alimentation française en 2021

C'est en équipe que nous avançons...

 

C'est en équipe que nous répondons présents chaque année pour…

Des S en 2021 : pourquoi des noms d’animaux à la lettre de l’année ?
Le système instaurant une lettre différente tous les ans pour le choix du nom des animaux est ancien. Il date de 1926 et a été…
Un téléphérique à lait sur le fil : un appel aux dons est lancé
A Blois-sur-Seille, dans le Jura, les habitants sont décidés à réhabiliter un téléphérique à lait construit au 19e siècle et qui…
Plus de 400 cas en 8 ans - En Loire-Atlantique, des éleveurs accusent les éoliennes de tuer leurs bovins
En Loire-Atlantique, à Puceul, ce sont plus de 400 cas de morts de bovins qui sont à déplorer en 8 ans sur la ferme de la famille…
Publicité