Aller au contenu principal

La DEP toujours présente aux États-Unis, mais plus au Québec

Le nombre de foyers de DEP aux États-Unis a considérablement baissé puisqu'en octobre 2015, avec moins de 300 nouveaux cas, le recul est de 44 % par rapport à la moyenne 2015. C'est ce qu'annonce David Burch, expert, dans PigProgress (1).

L'équipe québécoise de santé porcine a annoncé en novembre que le dernier élevage atteint de DEP  a retrouvé son statut négatif.
L'équipe québécoise de santé porcine a annoncé en novembre que le dernier élevage atteint de DEP a retrouvé son statut négatif.
© DR

Il met toutefois les professionnels en garde contre le risque accru de survie du virus en conditions hivernales et appelle tous les acteurs à continuer à respecter les règles de biosécurité mises en place depuis l'apparition du virus sur le sol américain. Il constate d'ailleurs que la mise en place de ces mesures a aussi contribué à la maîtrise du SDRP dont l'incidence cumulée est passée de 35-40 % par an à 20-25 % aujourd'hui.

Ces mesures de biosécurité, on le sait, ont permis à la filière québécoise de contenir la propagation du virus. Et tout récemment, l'équipe québécoise de santé porcine (EQSP) annonçait que le dernier élevage atteint de DEP avait retrouvé son statut négatif (2). Si le Québec ne compte donc plus aucun cas positif vis-à-vis du SDRP, l'EQSP rappelle l'importance du respect de la stratégie « gagnante » développée au cours de ces derniers mois. Entre autres des tests réguliers dans les abattoirs et les centres de rassemblement, des vérifications sur leur statut sanitaire des porcs avant l'achat et des restrictions ou recommandations d'utilisation de certaines matières premières pour l'alimentation des porcs (plasma bovin, céréales en provenance de lieux contaminés).

(1) PigProgress, 16 novembre 2015

(2) Echo Porc, 23 novembre 2015

Les plus lus

Le meilleur de l'humour des agriculteurs sur les réseaux sociaux
L'humour agricole est une vieille tradition qui a trouvé sa place sur les réseaux sociaux. Autodérision, humour vache, absurde,…
Sophie Renaud, Miss France agricole 2021 : « On voit qu’il y a des femmes en agriculture grâce à Instagram »
Sophie Renaud s’est installée sur la ferme familiale en 2016. Elle communique beaucoup pour défendre son métier et la place des…
Preview image for the video "😱 18 BATTEUSES DANS 1 PARCELLE - Dernières moissons à l'ETA GABARD".
18 batteuses dans une parcelle, qui est derrière la vidéo qui fait le buzz ?
Mise en ligne vendredi 29 juillet sur Youtube, la vidéo cumule les vues. Elle est signée Honoré Sarrazin, jeune vidéaste et futur…
L’agriculture bio tire le marché des produits phytos vers le haut
Les ventes de produits phytopharmaceutiques aux distributeurs pour l’année 2021 ont augmenté. C'est l'agriculture bio qui a…
Benoît Le Baube de la ferme de Cagnolle répond à la vidéo du Parisien sur le maraîcher de Marcoussis Marc Mascetti.
[Video] Faire pousser des légumes sans eau ? La ferme de Cagnolle répond au maraîcher de Marcoussis
Alors que la France traverse une sécheresse historique, une vidéo du Parisien sur Marc Mascetti, maraîcher à Marcoussis,…
Production de fourrages : quel sera l’impact du changement climatique en 2070 ?
Le changement climatique s’accélère et l’agriculture est directement impactée. Quid des années futures avec le réchauffement…
Publicité