Aller au contenu principal

La chambre d'agriculture de Corse-du-Sud placée sous tutelle renforcée de l’Etat

La chambre d'agriculture de Corse-du-Sud est placée depuis le 1er janvier sous tutelle renforcée de l’Etat en raison de sa situation financière « dans l’impasse ». La chambre a déjà défrayé la chronique en 2019 quand son directeur de l'époque, Jean-Dominique Rossi, a été poursuivi pour des fraudes supposées aux aides agricoles européennes. Des démêlés judiciaires qui n’ont pas empêché l’ex-directeur d’être réintégré à un autre poste. Cela ressemble à une nouvelle affaire corse.

© jean françois bonachera / flickr

« Le sujet dérange » dit Corse Matin dans un article du 6 janvier 2021. Le sujet en question est celui de la chambre d’agriculture de Corse-du-Sud, placée depuis le 1er janvier sous tutelle renforcée. « Au sein du monde agricole, certains font profil bas, » raconte le journal de l’Ile de Beauté, tandis que « d’autres ne décrochent même pas leur téléphone ». Ceux qui consentent à s’exprimer sont très peu nombreux, « une poignée à peine » dit encore le quotidien, et encore, « sous couvert d’anonymat ».

Une affaire corse

La décision des services de l’Etat a été prise en raison de l’impasse financière dans laquelle se trouve la chambre départementale d’agriculture. « La chambre est un établissement public sous tutelle de l'Etat donc la notion de tutelle est permanente. Elle est aujourd'hui placée sous tutelle renforcée parce qu'elle est en déficit permanent depuis de nombreuses années malgré les 2 millions d'argent public injectés chaque année, qui représentent 82% de son budget », a indiqué à l’AFP le 5 janvier le secrétaire général du préfet de Corse, Alain Charrier, confirmant une information de France 3 Via Stella. Agra Presse précise que « la chambre avait déjà défrayé la chronique avec les poursuites lancées en 2019 contre son directeur de l'époque, Jean-Dominique Rossi, pour des fraudes supposées aux aides agricoles européennes estimées à 1,4 million d'euros ». Une affaire pour laquelle « M. Rossi doit être jugé avec sa femme, ses deux fils et sa mère en septembre prochain », précise l’agence de presse.

Sous contrôle judiciaire mais réintégré

Mais l’affaire se corse. Car « il a été réintégré en septembre dernier à la chambre en tant que chef de service du pôle production animale,en accord, selon son avocat, avec son contrôle judiciaire, »  poursuit Agra Presse. « Une enquête est en cours pour le vérifier, » précise encore l’agence. Car cette nouvelle fonction pourrait avoir rajouté un chapitre à l’histoire. Selon les révélations d’une « source proche du dossier » à l’AFP, « outre les déficits, sa réintégration a joué un rôle dans le placement sous tutelle renforcée, comme la volonté de bloquer l'acquisition par la chambre d'un bien immobilier de plus de 2 M€. »

Les plus lus

[Agribashing] Un clip de l'éleveur Bruno Cardot pour défendre l'agriculture
Bruno Cardot, agriculteur dans l’Aisne a mis en ligne fin décembre une parodie de la chanson de Manau : La tribu de Dana. Une…
Déneigement des routes par les agriculteurs : 10 points clés pour se lancer en toute sécurité
Pour un agriculteur, déneiger les routes ne s’improvise pas. Il faut avoir signé une convention avec la collectivité. Le…
[VIDEO] Reussir Agra : nos vœux pour l'Agriculture et l'Alimentation française en 2021

C'est en équipe que nous avançons...

 

C'est en équipe que nous répondons présents chaque année pour…

Coup d’envoi de la saison 16 : « L’Amour est dans le pré » de retour le 1er février 2021
L'Amour est dans le pré, l’émission de M6 animée par Karine Le Marchand, revient avec sa saison 16. Douze candidats agriculteurs…
Des S en 2021 : pourquoi des noms d’animaux à la lettre de l’année ?
Le système instaurant une lettre différente tous les ans pour le choix du nom des animaux est ancien. Il date de 1926 et a été…
Samuel Vandaele, président des Jeunes Agriculteurs de France : « Pour une agriculture jeune, dynamique et durable »
Il faut rajeunir la profession agricole. C’est la volonté du syndicat des Jeunes Agriculteurs. Pour y parvenir, son président,  …
Publicité