Aller au contenu principal

Space 2021
Investissements dans l’agriculture : le Crédit agricole prévoit une année 2021 record

Après avoir enregistré sa « meilleure année » en 2019, et connu une bonne dynamique l’an passé, la première banque des agriculteurs a enregistré une forte croissance des encours de prêts en début d’année.

Représentants du Crédit Agricole le 14 septembre au Space
Représentants du Crédit Agricole le 14 septembre au Space.
© Nathalie Marchand

Malgré la Covid-19, l’investissement en agriculture a été très fort en 2020 et « des indicateurs à date laissent présager une année 2021 qui pourrait être exceptionnelle en matière d’investissement », selon le Crédit Agricole.

« En 2019 nous avions enregistré un record en investissement, c’était la meilleure année du Crédit agricole », a rappelé Jean-Christophe Roubin, directeur du marché agricole de Crédit Agricole SA, mardi 14 septembre lors d’une conférence au Space à Rennes. Malgré la Covid-19, « 2020 a été une très bonne année pour le Crédit agricole », a-t-il poursuivi. Sur l’exercice, la première banque des agriculteurs (avec 82% de taux de pénétration) a enregistré 7,686 milliards d’euros de réalisations de prêts, en recul de 4% sur l’exceptionnelle année 2019.

Des prêts en hausse sur les productions animales

« En augmentation sur l’ensemble des productions animales, ils sont en baisse pour les productions végétales », précise le Crédit agricole. En Bretagne, 755 millions d’euros de prêts ont été accordés l’an passé, en hausse de 1,1% par rapport à l’année précédente.

Au premier semestre 2021, les attributions de crédits affichent une hausse de 14,6% par rapport au premier semestre 2020 pour atteindre 4,1 milliards d’euros. Une tendance qui se confirme en Bretagne avec 421 millions d’euros de prêts accordés (+12,6%). A l’exception de la filière volaille, toutes les productions sont concernées au niveau national par cette hausse de prêts, les principales étant : les légumes (+40%), les céréales (+21%), le porc (+19%) et les ovins (+13%).

Cette croissance provient des changements de pratique

Dans le détail, pour 2020, Jean-Christophe Roubin souligne des prêts pour le matériel (acceptations Agilor) « au plus haut niveau » à 3,5 milliards d’euros, en hausse de 4% par rapport à 2019. Les crédits bail Agilor ont pour leur part crû de 33%. « Cette croissance provient des changements de pratique et notamment du passage à la bio », estime le directeur du marché agricole de la banque.

Lire aussi : Plan de relance agricole - Top départ pour déposer les dossiers de demande de subventions

La crise Covid-19 a aussi généré une augmentation des encours de prêts de 3,8% sous l’effet de la mise en place des Prêts garantis par l’Etat (PGE).

Lire aussi : Équipements agricoles : six questions à se poser avant de réinvestir

Pour 2021, si les premiers indicateurs du Crédit agricole sont encourageants, « nous sommes prudents sur la dynamique en fin d’année » tient à souligner Jean-Christophe Roubin. La hausse des coûts des matières premières risque de peser sur les revenus agricoles. Et de premiers signes apparaissent. « Les encours de collecte (ndlr : dépôts à vue) ont reculé de 2% sur le premier semestre 2021 », pointe Jean-Yves Carillet, secrétaire général du Crédit agricole en Bretagne. « C’est lié à la conjoncture porcine, on sent l’impact de la hausse des matières premières », commente-t-il.

Lire par ailleurs : Achats de matériel agricole : « J’autofinance au maximum mes investissements »

Ou Profiter de taux encore très bas pour renouveler son matériel agricole

 

Les plus lus

Quel que soit le scénario envisagé, tous les secteurs connaîtront une diminution de leur production oscillant entre 5 et 15%, l’élevage étant le secteur le plus durement touché, selon l'étude.
Agriculture en Europe : les prédictions funestes d’une étude cachée
L’étude du centre commun de recherche européen, sortie sans aucune promotion en plein été, fait couler de l’encre en cette…
Océane Future agricultrice : « Il y a beaucoup trop de préjugés sur les femmes en agriculture »
A 19 ans, Océane est agricultrice et active depuis déjà 5 ans sur les réseaux sociaux. Elle se destinait à ce métier depuis…
Eric Piolle, actuel maire de Grenoble, et candidat aux primaires écologistes souhaite que la filière de l’élevage se transforme pour aller davantage vers des fermes de petites tailles.
Eric Piolle : « Je propose de créer 25 000 fermes communales et agroécologiques »
Eric Piolle, actuel maire de la ville de Grenoble, se présente aux primaires écologistes (premier tour du 16 au 19 septembre…
Stéphane Le Foll
Stéphane Le Foll : « le seul problème du monde agricole c'est de penser qu’il faut produire plus »
Ex-ministre de l’Agriculture et actuel maire du Mans, Stéphane Le Foll a annoncé se présenter à une primaire socialiste qu’il…
Le prix de la coque d'un bâtiment d'élevage aurait augmenté de 31% depuis 2018.
La flambée des prix des matériaux de construction leste les coûts de l’élevage
Bois, acier, isolants, tôles… Les matériaux de construction voient leurs prix s’envoler depuis l’automne dernier et cela pèse sur…
Macron et jeunes agriculteurs
Jeunes agriculteurs : Emmanuel Macron met Océane, 19 ans, à l’honneur
Le président de la République, en déplacement à la foire agricole des Terres de Jim, en a profité pour saluer le dynamisme des…
Publicité