Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

Récolte
Arrachage manuel des betteraves : la solidarité perdure en agriculture !

Chez Thierry Breton, la récolte des 2 derniers hectares de betteraves fourragères a dû être réalisée manuellement. Plus d’une trentaine de personnes sont venues prêter main forte à l’éleveur de Mayenne pour arracher à la fourche et une à une les betteraves du sol. Un beau témoignage de solidarité.

© Lena Guillaume / Agri 53

Il y a encore de la solidarité dans le monde paysan et Thierry Breton, agriculteur à Changé en Mayenne, vient de le prouver.  « Les mauvaises conditions climatiques de ces derniers moins ont empêché Thierry Breton de récolter l’intégralité de ses betteraves », explique Agri 53. « Impossible pour l’agriculteur de récolter les deux hectares restant avec ses engins. Problème, si elles ne sont pas rapidement ramassées, les betteraves risquent de pourrir », poursuit le journal. Alors l’agriculteur a eu l’idée de contacter des personnes de son entourage par SMS. Une demande de coup de main envoyée à une quarantaine de personnes, famille, amis, collègues... Environ 35 ont répondu présents à ce rendez-vous au champ le 3 janvier, pour quelques heures ou pour la journée. Dans le froid de l’hiver et sous le ciel gris, la récolte des betteraves fourragères s’est achevée à la fourche ce vendredi 3 janvier. Avec du café, de la brioche et du vin chaud pour le moral des troupes. Et un repas de midi partagé pour la convivialité.

 

L'intégralité de l'article est à lire dans Agri 53.

Lire aussi Les céréaliers solidaires des éleveurs dans une bourse aux fourrages.

Les plus lus

[Néo-ruraux] Aménagement routier : les engins agricoles ne passent plus
Les moissonneuses-batteuses, les ensileuses ou les tracteurs avec combiné de semis ne peuvent plus circuler dans ce village,…
Maladie du pois : un début de solution contre l’aphanomyces
Grandes Cultures
Sur pois de printemps, l’aphanomyces est une maladie du sol qui donne du fil à retordre aux pathologistes et généticiens. Des…
Assemblée générale de la FNB : vifs échanges sur la coopération
Bovins Viande
La coopération déçoit certains de ses fidèles adhérents. De vifs débats ont eu lieu à ce sujet à l’occasion de la dernière…
L’Assemblée nationale accueille une vache limousine et des lycéens agricoles
Cinq jeunes du lycée agricole des Vaseix, basé à Limoges, ont été reçus par Richard Ferrand, président de l’Assemblée nationale.…
Au salon de l'agriculture : Jersiaise, rien ne résiste à Eosine
Lait
Seize animaux issus de 13 élevages étaient en lice le 28 février au SIA. Le juge Guillaume Crépet a choisi Eosine parmi les 4…
Les agriculteurs ont besoin de bras pour continuer à nourrir la population
La filière agricole se mobilise pour subvenir aux besoins alimentaires de la population. Mais la crise du Covid-19 entraîne une…
Publicité