Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Histoires d’enfances : le livre du week-end

Récits d'enfances qui ont marqué l'histoire. 62 portraits réunis dans un album, à découvrir à partir de 11 ans.

Journaliste, romancière et scénariste, Marie Desplechin a trouvé un complice idéal en la personne de l’auteur de littéraire de jeunesse et illustrateur lorrain Claude Ponti pour porter ensemble ce projet : raconter des enfances qui ont marqué l’histoire. Certaines de ces enfances se sont transformées en vies célèbres, connues de tous, d’autres ont marqué la grande marche du monde même si l’enfant derrière cette notoriété n’est pas forcément bien identifié. Si le livre ouvre avec l’inconnue Sophie Rostopchine alias cependant la très connue Comtesse de Ségur et auteure des célébrissimes Malheurs de Sophie, on découvre la réfugiée Andrée Descamps, la philosophe-mathématicienne-physicienne Sophie Germain (qui a dû emprunter le nom d’un étudiant homme pour pouvoir échanger avec ses homologues masculins de l’époque de la Révolution française) ou encore l’horticulteur Edmond Albius ou encore Philippe aux oiseaux qui, avec ses copains de classe, ramassait les oiseaux engourdis pendant les hivers rigoureux pour les réchauffer à l’école. Au total, l’ouvrage nous présente 62 portraits avec cette idée exprimée par Marie Desplechin : « Les enfances, c’est comme un standard de jazz. C’est l’interprète qui donne son sens, son existence, au morceau ».

« Enfances » est un ouvrage illustré de Marie Desplechin et Claude Ponti paru aux éditions L’Ecole des Loisirs.

Prix : 16,80 euros

Les plus lus

Nuisibles : l'athlète olympique tire sur les corbeaux pour aider les agriculteurs
Les JO 2020 de Tokyo sont reportés à 2021. Le vol pour le Japon n’aura pas lieu cet été. Alors en attendant, c’est dans la Manche…
Le Sommet de l’élevage maintenu en 2020, du 7 au 9 octobre
Amélioration en vue sur le front du Covid-19 et bonne nouvelle pour les éleveurs : le Sommet de l’élevage est maintenu en 2020.…
[Covid-19] Le confinement a donné envie aux Français d’élever leurs poules pondeuses
Le confinement a donné aux particuliers possédant un jardin d’élever leurs poules et de manger leurs œufs « maison ». Depuis le…
[Covid-19] « Comment bâtir un système alimentaire résilient ? » - Des étudiants de SupAgro Montpellier répondent dans une vidéo
Comment garantir notre capacité à assurer une alimentation adaptée à nos besoins, même quand surviennent des événements imprévus…
« L'élevage en danger » : les Safer veulent des parts sociales soumises à régulation du foncier
Relancer notre économie, s’inscrire dans la durabilité et la résilience, garantir notre souveraineté alimentaire. Les Sociétés d’…
[Coronavirus] – Notre top des masques improbables : le ridicule protège contre l’anxiété
Sur Internet, les sujets les plus graves ne connaissent pas de barrières. Depuis deux mois, les masques ont laissé libre cours à…
Publicité