Aller au contenu principal

ZNT : « se donner les clés pour se comprendre », quand agriculteurs et écologistes dialoguent

Dans l’Oise, le dialogue s’instaure dans les champs entre agriculteurs, associations environnementales et élus.

Échanger pour trouver des solutions : c'est le pari d'Alexandre Portier (à gauche), agriculteur dans l'OIse, et de Didier Malé, président de l'association environnementale Roso. © C. Baudart
Échanger pour trouver des solutions : c'est le pari d'Alexandre Portier (à gauche), agriculteur dans l'Oise, et de Didier Malé, président de l'association environnementale Roso.
© C. Baudart

Cinq personnes qui discutent au milieu d’un champ de betterave, en bordure d’une bourgade de l’Oise, un matin de juin. Rien d’exceptionnel si ce n’est qu’il s’agit d’un agriculteur, de représentants d’association de protection de l’environnement et d’élus municipaux qui échangent. Et en soi, c’est un événement. Les uns cherchent des réponses à leurs questions et l’agriculteur, Alexandre Portier, entend tout leur expliquer de son métier. La raison de ce rendez-vous au champ ? Les ZNT. À l’automne, elles amputeront la SAU de l’agriculteur de 2 hectares : le parcellaire d’Alexandre Portier est bordé de lotissements.

« Et là, vous gagnez votre vie ? »

« J’utilise des produits phyto quand je ne peux pas faire autrement. Je les applique quand il n’y a pas de vent, souvent la nuit. Quand on m’interpelle, je m’arrête et on discute », raconte avec naturel l’agriculteur. Pour autant, il ne croit pas à l’intérêt des ZNT, bien au contraire : « la situation va empirer. Les gens qui ont peur vont se sentir justifiés dans leurs peurs ». Pourtant, avec patience, il répond à toutes les questions. Avec pédagogie, il détaille son métier. « Mes betteraves ont la jaunisse et la perte de rendement va être au moins de 30 % », explique-t-il, sans lamento. « Et là, vous gagnez votre vie ? » « Non ». Silence.

La première adjointe de la commune de Le Mesnil-en-Thelle écoute. « Les élus ont un rôle de lien entre la population et les professionnels. Le maire est le pivot d’une concertation », justifie Marie-Thérèse Lecervoisier. Le Mesnil-en-Thelle compte 2 500 habitants pour un agriculteur. Située à 30 kilomètres au nord de Paris, la commune est attractive : à la campagne mais proche des bassins d’emploi.

« Ne vous mettez pas la tête dans le sac »

Les responsables de l’association Roso, qui regroupe les associations de sauvegarde de l’environnement de l’Oise, multiplient les questions. Sans complaisance, mais avec respect. « Nous sommes là pour comprendre l’intérêt des ZNT et se donner les clés pour se comprendre, mais je dis aux agriculteurs : ne vous mettez pas la tête dans le sac. Ne faites pas l’autruche face aux exigences qui vous sont posées », précise Didier Malé, président de l’association Roso, Le militant se définit lui-même comme « un écolo convaincu qui apprend à écouter car ce n’est pas en tirant sur les gens qu’on avance ». À voir comment la discussion s’enrichit, on se dit que le dialogue entre les différentes composantes de la société est encore possible. À condition d’avoir la patience de faire un pas vers l’autre.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

En non-labour, la dose maximale autorisée de glyphosate (360 gma) passe à 3 litres/ha/an © C. Baudart
Glyphosate : l’Anses entérine l'interdiction en labour et des réductions de doses en non-labour
Les restrictions d’usage du glyphosate annoncées par l’Anses concernent toutes les productions agricoles mais impactent peu les…
« Une rénovation de toiture avec du photovoltaïque pour un risque zéro »
Sylvain Pigeon, agriculteur à Mareuil en Brie (51), a changé la toiture de son bâtiment en développant un projet photovoltaïque…
Thierry Gaillard, Michaël Bonnevie et Emmanuel Vigier font partie du groupe de huit agriculteurs qui portent à bout de bras un projet de méthaniseur dans le Cher. L'introduction des Cive dans la rotation sera un atout pour sortir des impasses techniques actuelles. © G. Omnès
Énergies renouvelables : un projet de méthanisation pour pérenniser des fermes en zone intermédiaire
Huit agriculteurs du Cher se sont lancés dans un projet de méthanisation afin de sécuriser l’avenir de leurs fermes à la…
En plus d'être une bonne candidate pour la méthanisation et de résister aux aléas climatiques, la silphie produit des fleurs jaunes attractives pour les abeilles. © C. Gloria
La silphie, une culture fourragère offrant de nombreux atouts pour la méthanisation
Dans les plantes alimentant les méthaniseurs, je demande… la silphie. Cette espèce originaire d’Amérique du Nord commence à être…
récolte de colza
Colza : l'inquiétante chute des surfaces se poursuit en 2020
Insectes hors de contrôle, sécheresse au semis… le colza est confronté à des conditions hostiles qui mettent à mal son…
Aides PAC / Grandes cultures : versements anticipés sur les comptes courants dès le 16 octobre
70 % des aides Pac viennent d’être versées sur les comptes des exploitations de grandes cultures. Un ratio majoré cette année. En…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures