Aller au contenu principal

Vente en ligne : les coop et négoces investissent la toile

Pour répondre aux nouvelles attentes de leurs clients et adhérents, les négoces et coopératives se lancent, elles aussi, dans la commercialisation d’intrants sur internet. Leurs sites se veulent complémentaires aux actions sur le terrain.

Les coopératives et négoces proposent l'achat d'intrants sur internet avec une livraison au silo le plus proche ou à domicile.
© S. Leitenberger

Face à l’arrivée de nombreux sites de vente en ligne, certains négoces et coopératives viennent investir la toile. À l’image du négoce du nord de la France Ternovéo et de la coopérative Unéal, qui ont lancé leurs sites respectifs Ternoclic et UnéalCo. Ces sites se veulent complémentaires aux services délivrés sur le terrain et ouverts à tous les agriculteurs des Hauts-de-France, clients ou non. Les gammes disponibles ne sont pas aussi étoffées que celles proposées sur le terrain afin de garder la légitimité aux techniciens. « Certains produits doivent être vendus avec un conseil bien spécifique, nous ne les commercialisons donc pas sur internet, explique Léa Boisleux, responsable marketing chez Ternovéo. Selon la localisation géographique de l’acheteur, la vente est rétrocédée sur le portefeuille du technicien concerné. »

Des prix indépendants du mode de livraison chez Unéal

Sur le web, la qualité des produits équivaut à celle vendue par le technicien. Ces produits sont stockés sur des plateformes dédiées. Côté tarifs, sur les deux sites web, les prix sont identiques à ceux que pratiquent les technico-commerciaux. « Les prix sont conformes à notre politique commerciale, assure Françoise-Emmanuelle Boussinesq, directrice opérationnelle chez Unéal. Que l’adhérent commande par son technico-commercial, par téléphone, via notre plateforme Unéal téléservice ou par e-commerce, il paie le même prix. Il peut choisir d’être livré à la ferme ou dans son centre relais, le prix sera le même quel que soit son mode de commande." Ternovéo a choisi de vendre sur son site, en plus d’une large gamme de produits, des services. « Nous proposons des abonnements pour la météo ou l’achat de prestation de services. Comme le pilotage d’azote par drone par exemple, décrit Léa Boisleux. Dématérialisés, ces produits conviennent bien à la vente sur internet, ils remportent un franc succès. » Ces sites sont avant tout destinés aux agriculteurs qui n’ont pas toujours du temps à consacrer aux achats d’intrants pendant les horaires de travail de leur technicien. " Ce circuit de distribution complémentaire permet à nos technico-commerciaux de se consacrer à l’expertise et au conseil ", précise Françoise-Emmanuelle Boussinesq.

Les plus lus

« Nous mettons à disposition des saisonniers une fiche de poste et des notes de service avec les règles de sécurité, comme l’interdiction de l’usage du téléphone sur la route, le respect de la limitation de vitesse, explique Nicolas Hubail. Le salarié s’engage à respecter les consignes et atteste qu’il a été sensibilisé aux risques du travail et au Code de la route. » © N. Hubail
Conduite d’engins agricoles : « Nous sensibilisons les salariés au Code de la route dès leur arrivée »
Formation des salariés, signature de documents de prévention, sanctions en cas de mauvais comportement : pour Nicolas Hubail,…
Moisson 2021 : une récolte de blé tendre en net rebond
Avec des rendements en blé tendre attendus autour de 75 q/ha, la moisson tricolore devrait renouer avec des volumes confortables…
cartes agence bio surfaces 2020
Agriculture biologique : les surfaces continuent de croître en grandes cultures
Les surfaces certifiées bio ont continué d'augmenter en grandes cultures en 2020, mais les surfaces en cours de conversion…
« Pour l’implantation du colza, limiter au maximum le travail du sol pour maintenir la fraîcheur »
Le colza est une plante exigeante sur la structure du sol, surtout avec des semis effectués en plein été. Chargé d’études sur l’…
L'indice des fermages pour les prochaines factures est de 106,48 © C. Baudart
Terres agricoles : hausse de l’indice des fermages 2021
Le nouvel indice du fermage vient de paraître au Journal officiel. Fixé à 106,48, il connaît ainsi sa troisième hausse en trois…
Moisson 2021 : vers une récolte abondante et historiquement tardive
En ce début juillet, le temps instable se poursuit et les pluies, même faibles, se succèdent, retardant les moissons. Les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures