Aller au contenu principal

Biocarburants
Une nouvelle usine de Diester à Saint-Nazaire

En partenariat avec Cargill, Diester Industrie investit dans une nouvelle usine de production de 250 000 tonnes de biodiesel à Montoir/Saint-Nazaire, destinée à approvisionner la façade atlantique.


Avec les nouveaux objectifs d´incorporation de diester dans le gazole (5,75 % en 2008 et 10 % en 2015), annoncés dernièrement par le Premier ministre, Diester Industrie devra produire plus de 1,5 million de tonnes de diester en France à l´horizon fin 2008. Une étape qui implique un accroissement des capacités de production du groupe. « L´accélération du plan gouvernemental nous pousse à augmenter l´effort industriel pour multiplier nos capacités de production par six entre 2005 et 2008. Un premier programme d´investissement est en cours de réalisation pour atteindre cet objectif », explique Bernard Nicol, directeur général de Diester Industrie.
C´est dans ce contexte que s´inscrit le projet de cette usine de Montoir/Saint-Nazaire dont la capacité est d´ores et déjà prévue pour produire, dès le premier semestre 2007, 250 000 tonnes de diester par an.
Le site Diester de Montoir devrait employer environ 25 personnes et permettra la création d´emplois indirects significatifs dans la région. ©D. R.

Approvisionner la façade atlantique
Cette nouvelle unité industrielle complétera la production des usines de Grand-Couronne (Seine-maritime), Sète (Hérault), Compiègne (Oise) et Le Mériot (Aube). Le projet de cette usine sur la façade atlantique s´est vu allouer 120 000 tonnes d´agréments de diester dans le cadre de la première étape du plan biocarburants (annoncé par le gouvernement en septembre 2004). Aujourd´hui, Diester Industrie mise avec confiance sur le prochain appel d´offre, prévu avant la fin de cette année, pour compléter les agréments.
L´objectif de ce nouveau site de Montoir/Saint-Nazaire est d´approvisionner régionalement la façade atlantique en diester. « Le choix du site résulte d´un compromis logistique », précise Yves Delaine, directeur du groupe Saipol/Lesieur. « Ce site bénéficiera des infrastructures portuaires pour l´approvisionnement en huiles depuis les usines de trituration atlantiques et pour l´expédition de 70 % du diester par `pipe´vers la raffinerie de Donges et 30 % par caboteurs vers les dépôts de la façade atlantique qui produisent ou importent globalement près de sept millions de tonnes de gazole ».

Ce sont près de 150 000 hectares d´oléagineux (représentant 500 000 tonnes de graines) qui pourront être produits dans la région avec une sécurité de débouchés. En outre, ceci produira entre 250 000 et 300 000 tonnes de tourteaux de colza disponibles pour l´alimentation animale.
Les travaux devraient débuter au premier semestre 2006 pour que l´outil soit opérationnel dès la mi-2007. Le projet, qui représente un investissement de 35 millions d´euros, sera porté par Diester Industrie. Cargill dispose d´une option de participation à l´investissement. Le projet comporte l´implantation d´unités de raffinage d´huiles et d´estérification ainsi que les utilités et stockages nécessaires.
Cargill possède une usine de trituration à Saint-Nazaire qui assurera l´approvisionnement en huiles de colza et tournesol ; son autre usine de Brest interviendra également en complément. Pour ce faire, la société investira cinq millions d´euros dans son usine de Saint-Nazaire afin de pouvoir transformer les graines et produire l´huile de colza nécessaire au Diester.
Cargill assurera également la commercialisation des tourteaux riches en protéines auprès des industriels de l´alimentation animale.

En bref
Diester Industrie est le premier estérificateur européen. Créée en 1993, Diester Industrie organise la filière Diester française et commercialise ses produits. La société est contrôlée à 66,66 % par Sofiprotéol (participations directes et indirectes) et par des holdings d´organismes stockeurs à hauteur de 33,34 % (coopératives, négociants).


(1) Cargill est le premier opérateur agroalimentaire sur le port de Nantes/Saint-Nazaire à travers plusieurs activités : transformation d´oléagineux, distribution de protéines végétales, raffinerie d´huile de tournesol.

Les plus lus

Moisson 2021 : une récolte de blé tendre en net rebond
Avec des rendements en blé tendre attendus autour de 75 q/ha, la moisson tricolore devrait renouer avec des volumes confortables…
« Nous mettons à disposition des saisonniers une fiche de poste et des notes de service avec les règles de sécurité, comme l’interdiction de l’usage du téléphone sur la route, le respect de la limitation de vitesse, explique Nicolas Hubail. Le salarié s’engage à respecter les consignes et atteste qu’il a été sensibilisé aux risques du travail et au Code de la route. » © N. Hubail
Conduite d’engins agricoles : « Nous sensibilisons les salariés au Code de la route dès leur arrivée »
Formation des salariés, signature de documents de prévention, sanctions en cas de mauvais comportement : pour Nicolas Hubail,…
« la confirmation et la mise en évidence de présomptions fortes de liens entre certaines pathologies et l’exposition aux pesticides doivent orienter les actions publiques vers une meilleure protection des populations », affirment les experts de l'Inserm. © V. Marmuse
Pesticides et santé : nouvelle « confirmation de présomptions fortes de liens » avec certaines maladies (Inserm)
L’expertise réactualisée de l’Inserm « confirme la présomption forte d’un lien entre l’exposition aux pesticides et six…
cartes agence bio surfaces 2020
Agriculture biologique : les surfaces continuent de croître en grandes cultures
Les surfaces certifiées bio ont continué d'augmenter en grandes cultures en 2020, mais les surfaces en cours de conversion…
« Pour l’implantation du colza, limiter au maximum le travail du sol pour maintenir la fraîcheur »
Le colza est une plante exigeante sur la structure du sol, surtout avec des semis effectués en plein été. Chargé d’études sur l’…
L'indice des fermages pour les prochaines factures est de 106,48 © C. Baudart
Terres agricoles : hausse de l’indice des fermages 2021
Le nouvel indice du fermage vient de paraître au Journal officiel. Fixé à 106,48, il connaît ainsi sa troisième hausse en trois…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures