Aller au contenu principal
Font Size

Une mission scientifique sur l'agroécologie

Marion Guillou, ex-Pdg de l’Inra et présidente d’Agreenium, a conduit une mission pour le ministère de l'Agriculture dont l'objet était l'analyse des pratiques actuelles de l’agroécologie en France et dans le monde.

Pas facile de combiner compétitivité économique et préservation de l’environnement.
Marion Guillou, ex-Pdg de l’Inra et présidente d’Agreenium, a conduit une mission, à la demande du ministre de l’Agriculture, visant à analyser les pratiques actuelles de l’agroécologie en France et dans le monde, et à proposer des solutions de mise en œuvre à plus grande échelle, sachant que « déjà 10 % des agriculteurs essaient des choses ». Des équipes de l’Inra ont rencontré tous les groupes d’agriculteurs engagés dans cette démarche afin de repérer les freins et les leviers. « Produire mieux exige de produire autrement en adaptant ses pratiques et son système au milieu pédoclimatique, et à l’organisation économique et sociale. Il n’y a pas de prêt-à-porter », considère Marion Guillou. Pour elle, il n’existe pas d’opposition entre économie et environnement. Mais elle est bien consciente que le passage d’un modèle à l’autre constitue une prise de risque importante pour les agriculteurs. « Ne soyez pas tout seul, leur adresse Stéphane Le Foll. Travaillez dans un cadre collectif, par exemple dans le cadre d’un groupement d’intérêts économiques et écologiques (GIEE) tel qu’il sera défini dans la loi d’avenir agricole. »
La réflexion doit être menée au niveau d’un territoire ou au sein d’une filière.


Débloquer les verrouillages


Pour Marion Guillou, « il existe actuellement des verrouillages » et rien ne se fera si les « conseillers », y compris de la distribution, ne sont pas impliqués dans le processus. Elle veut pour cela s’appuyer sur la formation « mais aussi sur la preuve par l’action des agriculteurs pionniers ».

Incitation financière : le certificat d’économie en phyto

La mission a fait une proposition originale. L’idée de Marion Guillou, présidente d’Agreenium, est de s’inspirer des certificats d’économie en énergie tels qu’ils existent actuellement , et qui donnent de bons résultats. « Le principe consiste à inciter le distributeur à faire des diagnostics, en ayant un objectif de baisse d’un certain pourcentage. S’il ne l’atteint pas ou s’il ne le fait pas, il doit acheter des certificats à des distributeurs qui ont atteint leur objectif. Plutôt que de taxer on rémunère les efforts. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Récolte dans le nord de l'Eure-et-Loir. Le rendement national moyen de blé tendre est estimé à 6,83 t/ha par le cabinet Agritel, en baisse de près de 8 % par rapport à la moyenne olympique. © G. Omnès
Moisson 2020 : une récolte de blé française sous les 30 millions de tonnes
Les spécialistes du marché des céréales continuent de réviser leurs chiffres de récolte de blé tendre à la baisse. La production…
La collecte chute de 20 % en blé tendre et en orge d'hiver par rapport à la moyenne décennale à la coopérative Ile-de-France Sud. © Gutner archives
Moisson 2020 : le grand écart du rendement en Ile-de-France comme ailleurs
La récolte des orges d’hiver, colza et blé tendre a rendu son verdict en Ile-de-France : des résultats très hétérogènes avec…
Pour la CGB, la propagation du virus de la jaunisse ampute la production française de sucre de 600 000 à 800 000 tonnes. © CGB
Crise de la betterave: les élus régionaux montent au créneau
L’impact de l’épidémie de jaunisse sur betterave s’amplifie devant l’absence de solution technique autorisée. Les Régions…
Nouveau silo de Biocer dans l'Eure. Avec une collecte qui double tous les cinq ans, les organismes économiques doivent adapter leur infrastructure de stockage et de tri. © Biocer
Agriculture biologique : les céréales bio face au défi de la massification
La dynamique de croissance forte et régulière enclenchée depuis trois ans pour les céréales bio confronte la filière à de…
Aymeric et Margot Ferté, Gilles Lancelin, Romaric Paucellier : trois expériences du bio en grandes cultures. © DR/C. Baudart
Bio en grandes cultures : la nouvelle génération de convertis bouge les lignes
Une exploitation de grandes cultures qui passe en bio ? C’est désormais banal. Partout, des conversions s’engagent, souvent par…
Jaunisse sur betterave
Crise/betteraves : le gouvernement ouvre la porte à l'usage dérogatoire des néonicotinoïdes
Le ministère de l'Agriculture annonce qu'il fera une proposition législative pour permettre d'utiliser des traitements de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
Moins de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures